L'Enfer de Dante, ici et maintenant, par Anne-Sophie Chazaud

L'Enfer de Dante, ici et maintenant, par Anne-Sophie Chazaud© Vincenzo PINTO / AFP
Sculpture de Dante, à Florence.
Suivez RT France surTelegram

Philosophe et essayiste, Anne-Sophie Chazaud revient sur la décision d'une maison d'édition néerlandaise de faire disparaître le nom de Mahomet d'un passage de L'Enfer de Dante, afin de «ne pas blesser inutilement».

Dans une nouvelle traduction en néerlandais, l’Enfer de Dante a été expurgé du passage dans lequel figure le prophète Mahomet «afin de ne pas blesser inutilement», sachant, au passage, que ces «quelques coupes» répondent au souhait d’adapter le style afin de le rendre plus «accessible», «notamment aux jeunes» («comme si Dante était un slameur »[sic]).
Des jeunes du Jeunistan donc.

Dans cette information, tout est répugnant et condensé :

- La veulerie d’un Occident qui se suicide minablement, qui se couche de façon obscène et alors même qu’aucune demande émanant du monde musulman n’avait été faite visant ce chef d’œuvre de notre civilisation.

- La stupidité consistant à rechercher à tout prix la simplification du style dans un but fantasmagorique d’accessibilité qui est en réalité, comme je le disais dans un article sur la réécriture de Molière, un nivellement par le bas, ce-dernier ayant finalement pour but d’assurer à la petite caste détenant le pouvoir culturel de s’y reconduire tout en feignant de lutter contre les inégalités : nous maîtrisons les codes culturels, en échange de quoi nous vous proposons des produits culturellement dégradés, nous gardons ainsi le pouvoir (et la maîtrise des codes).

- Enfin, dans la même veine que l’affaire de la mosquée de Strasbourg, on retrouve l’esprit collaborationniste qui se caractérise non pas par le fait de respecter les croyants musulmans mais par le fait d’aller au-devant des exigences de l’islamisme (en l’occurrence ici l’islam politique virulent). Le Collabo, de tous temps, devance les ordres.

Ces veules traîtres seraient capables de traiter l’imam Chalghoumi, opposé à ce projet de mosquée pour les mêmes raisons que nous, d’islamophobe.

L’Enfer de Dante, à vrai dire, nous y sommes, errants dans quelque bolge, et pas en version expurgée, broyés entre la lâcheté des uns, la bêtise des autres, l’inculture et l’opportunisme de beaucoup.

Il y aura du pain sur la planche pour nettoyer tout cela.

Anne-Sophie Chazaud

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»