Dissolution de Génération identitaire : une ineptie pour lancer la période pré-électorale

Dissolution de Génération identitaire : une ineptie pour lancer la période pré-électorale© Philippe Lopez / AFP
Manifestation de Génération identitaire à Paris en novembre 2019 (image d'illustration).

Philosophe et essayiste, Anne-Sophie Chazaud en appelle à la plus grande vigilance citoyenne face à un exécutif qui empile les inepties. L'une des dernières en date, selon elle : la tentative de dissoudre Génération identitaire.

Nous entrons en période pré-électorale et notre vigilance citoyenne va devoir s’exercer avec soin, comme par exemple avec cette tentative de faire entrer doucement mais sûrement le vote par correspondance dans le processus électoral par LREM, puisque c’est un moyen de frauder qui a fait ses preuves (pourquoi se gêner, puisqu’ils sont prêts à tout).

Au plan idéologique, les Laurel et Hardy du «En même temps» macronien ont lancé le bal cette semaine, Dupont-Moretti et Darmanin ayant commencé leur numéro de maladroits duettistes comiques visant qui Marine Le Pen (cela virant à l’obsession dans le cas de Hardy), qui Génération identitaire (GI), comme si ni l’un ni l’autre n’avaient du vrai travail à faire par les temps qui courent.

Dissoudre GI ? Une ineptie

La tentative de dissolution de GI est une ineptie juridique, et se révélera une énorme bourde politique.
Ne reposant sur rien au plan légal, elle démontre tout d’abord l’appétence caractérisée de cet exécutif pour les mesures antidémocratiques et liberticides.

Elle démontre ensuite que tout ce qui était dit au moment du pacte de Marrakech était vrai, à savoir que le but de l’opération est de criminaliser toute critique-même de la politique migratoire sans-frontiériste valant dogme, ce qui valait à l’époque accusation de fake news.

Elle démontre également que prendre la défense d’Axelle, massacrée et démembrée par des racailles à Lyon cet été, c’est-à-dire prendre la défense du peuple français, peut vous valoir des sanctions, puisque cela fait partie des terribles forfaits qui sont reprochés à GI.

Elle démontre aussi qu’en plein débat mou (Gérald Darmanin a fait la démonstration de son expertise en matière de mollesse, sous les petits coups de menton et petits coups de pied théâtraux) sur un «séparatisme» dont on ne nommera courageusement jamais la nature islamiste, on préférera commodément s’en prendre en réalité aux évangélistes ou aux suprématistes blancs qui, il est vrai, représentent un vrai danger imminent dans notre pays, attentat après attentat, puis en tentant de dissoudre l’organisation Génération identitaire comme s’il s’agissait d’une Ligue factieuse des années 1930 (il est permis de rire). Bon sang mais c’est bien sûr !

Cette tentative se soldera par un échec cuisant, tout comme les membres de GI ont été relaxés du procès ridicule qui leur était intenté après l’opération du Col de l’Echelle, dans laquelle ils ne faisaient que souligner les manquements de l’Etat dans sa mission de protection des frontières contre l’immigration clandestine.
Cette tentative de dissolution repose idéologiquement sur l’ineptie très en vogue dans la micro-sphère hors-sol qui tente de gouverner, que constituerait la pseudo-«tenaille identitaire».

Cette affirmation stupide, reposant sur un alignement de concepts creux enfilés comme des perles par le Printemps républicain depuis des années (et qui ressemble plutôt à une scie à force d’être ahanée davantage qu’à une tenaille), est en fait l’effort pathétique de la gauche dite républicaine pour montrer qu’elle est bien de gauche et disqualifier toute la patriosphère de «droite» : il s’agit en fait d’une maladroite tentative de captation des valeurs républicaines en escamotant au passage la défense de la France. Il s’agirait de démontrer, par de pures incantations, que l’islamisme qui fait des centaines de morts et la défense d’un pays, de sa souveraineté et de sa culture relèvent de la même logique. Ben pardi !
Cette ineptie intellectuelle fonde le post-socialisme qui dirige l’action de l’opportuniste Darmanin, lequel a révélé là son véritable dessein.

Cela ne prendra pas, ne marchera pas, même avec l’appui des Gafa censeurs qui, depuis des années déjà pratiquent cette Inquisition.

L’avocat Goldnadel va prendre la défense de GI et gagnera cette procédure, que l’on adhère ou pas aux valeurs portées par cette organisation qui a autant le droit d’exister que n’importe quels lanceurs d’alerte sur n’importe quel sujet (va-t-on aussi dissoudre Greenpeace ou les Femen ?).

Nul doute que cela va marquer le vrai début de la campagne présidentielle.

J’en profite du reste pour vous signaler que mon prochain ouvrage à paraître à la rentrée de septembre portera précisément sur ce sujet rendu tabou et épineux, alors qu’il est si fondamental, de l’identité, l’identité sous toutes ses coutures.

On est parti pour ne pas s’ennuyer. 

Anne-Sophie Chazaud

Publié à l'origine sur le compte Facebook de l'auteur, ce texte a été retiré par le réseau social, qui l'a accusé de violer ses «standards sur les individus et organismes dangereux». Le compte de l'auteur a dans la foulée été restreint.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»