Libre circulation des armes aux Etats-Unis : une question à double tranchant

«Arrêtez la violence», manifestation suite à la mort d’Amari Brown, 7 ans© Jim Young Source: Reuters
«Arrêtez la violence», manifestation suite à la mort d’Amari Brown, 7 ans

Les fusillades aux Etats-Unis font souvent les titres des actualités internationales. Néanmoins, les experts estiment qu’il vaut mieux «trouver l’équilibre entre libertés et sécurité» que de discuter le système du contrôle des armes.

Selon des chercheurs de l’Université de Harvard, un accident du type de celui du cinéma en Louisiane qui a causé trois morts, se passe en moyenne tous les 64 jours.

Nombreux sont ceux qui pensent que les évènements tels que celui-ci mèneront à un nouveau débat sur le contrôle des armes. Mais le représentant du Centre d’action international (International Action Center) Caleb Maupin est persuadé que ce n’est pas une bonne idée. A New-York, on observe, d’après lui, le contrôle le plus strict des Etats-Unis. On ne peut pas même aller à la chasse sans un permis spécial. La police new-yorkaise a le droit de vous arrêter et de vous examiner. Néanmoins, des fusillades continuent de se produire. 

«A New-York, on voit toujours de la violence, la loi sur le contrôle des armes ne fonctionne pas. Le problème est plus profond. Il ne s’agit pas que de l’accès aux armes», a-t-il déclaré.

Il a aussi précisé que si le problème se basait sur l’accès aux armes, «New-York serait la ville la plus sûre du monde».

Pourtant, la facilité à l’accès aux armes reste un problème aigu pour les Etats-Unis. Suite à la fusillade dans une base militaire au Tennessee qui s’était achevée par la mort de quatre militaires, des citoyens se sont mis à prendre les armes afin de défendre les militaires américains qui n’ont pas le droit de se défendre avec des armes à feu. Le vétéran des forces aériennes Randy Reep croit que le fait d’avoir une population armée est à double tranchant. «La société sera plus violente mais d’un autre côté elle peut se défendre», a-t-il précisé.

Selon Randy Reep, la meilleure solution dans une telle situation est de ne pas ouvrir les discussions autour des lois sur le contrôle des armes mais «de trouver l’équilibre entre libertés et sécurité».   

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales