Elmar Giemulla : l’indemnisation des victimes du MH17 doit refléter les revenus aériens de l’Ukraine

Un mémorial près du Parlement à Canberra © David Gray Source: Reuters
Un mémorial près du Parlement à Canberra

L’avocat des familles des victimes du crash du vol MH 17, Elmar Giemulla, a déclaré dans une interview exclusive à RT que l’Ukraine doit assumer ses responsabilités pour sa négligence et son avidité.

RT : Pourquoi les familles des victimes ont-elles décidé de porter plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’homme ?

Elmar Giemulla : La seule chose que nous savons c’est que le gouvernement ukrainien a la responsabilité de son espace aérien parce que ce dernier fait partie du territoire de l’Etat. Avant  cette catastrophe, la Direction de l'aviation civile ukrainienne a autorisé 700 vols au dessus des régions orientales de son territoire en dépit des combats ce qui est un chiffre très important. L’ouverture de l’espace aérien pour des vols civils signifie que l’Etat ukrainien, comme n’importe quel autre  Etat, assume ses responsabilités. Mais s’il n’est plus maître de son territoire en raison de combats, il doit en tirer les conséquences et fermer  son espace aérien. Or il ne l’a pas fait et c’est précisément la base juridique de la plainte.

RT : Quelles sont les exigences des familles ?

Elmar Giemulla : Les familles réclament une indemnisation de la part du gouvernement ukrainien en raison de sa négligence qui s’est manifesté pour le fait qu’il n’a pas fermé son espace aérien. Le montant de l’indemnisation doit être très élevé, parce que la motivation du gouvernement ukrainien est évidente : il ne voulait pas perdre les revenus perçus au titre de droit de survol du pays qui représentent des millions de dollars chaque mois. Pour cette raison, l’indemnisation doit prendre en compte  cette somme et nous demandons un million de dollars pour chaque personne décédée. 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales