Eurodéputé : «Aider la Grèce, c’est aussi une question humanitaire»

Récolte de dons d'argent liquide en solidarité à la Grèce le 6 Juillet 2015 à Londres© Peter NichollsSource: Reuters
Récolte de dons d'argent liquide en solidarité à la Grèce le 6 Juillet 2015 à Londres

RT a interrogé l'eurodéputé chypriote Costas Mavrides qui a donné sa vision de la zone euro et de la crise grecque.

Etre membre de la zone euro, sous entend une solidarité entre les Etats membres. C’est pourquoi il faut aider la Grèce, estime l’eurodéputé chypriote Costas Mavrides. Selon lui, la crise de la dette grecque n’est pas seulement une question économique, mais aussi une question humanitaire. 

RT : La Grèce a demandé un troisième prêt, on ignore les détails. A votre avis, qui  fera le plus de concessions pour maintenir le pays dans la zone euro, Athènes ou les créanciers ?

C. M. : La Grèce doit bien sûr prendre un certain nombre de mesures. Je crois que si le Premier ministre, Alexis Tsipras, veut rester dans la zone euro, il doit faire des propositions  plus concrètes.

RT : Est-il juste que d’autres pays européens qui souffrent aussi de l’austérité paient pour les fautes des gouvernements grecs précédents ?

C. M. : Ce que j’ai entendu c’est un jeu politique qui peut sembler juste, bien que les choses soient plus compliquées. Je vous donnerai un argument : lorsque un Etat membre décide de rejoindre la zone euro, il renonce à la possibilité de déterminer sa politique monétaire. Si on observe le cas des Etats-Unis, par exemple, les états n’ont pas le droit d’émettre leur propre monnaie. Mais en revanche, ils bénéficient automatiquement de la protection et du soutien du gouvernement central. Or ce n’est pas dans la zone euro. Aussi nous demandons la solidarité. En quoi consisterait la solidarité vis-à-vis d’Athènes ? Elle consisterait à aider la Grèce. Car il ne s’agit pas seulement d’une crise économique, mais aussi d’une question humanitaire. 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales