«Washington retrouve la raison : la Russie n’est plus une menace principale pour les Etats-Unis»

«Washington retrouve la raison : la Russie n’est plus une menace principale pour les Etats-Unis»© Carlos Barria Source: Reuters
Donald Trump lors de la rencontre avec les représentants des grands médias américains

Un document récemment fuité du Pentagone montre les résolutions de Donald Trump en matière de politique étrangère americaine envers la Russie, la Chine et Daesh, explique l'ancien porte-parole du Pentagone, Jeffrey Gordon.

RT : Quelle est votre avis concernant le changement d’attitude probable du Pentagone ? Que compte faire l'administration Trump maintenant ? 

Jeffrey D. Gordon (J. D. G.) : C’est appréciable de voir Washington retrouver la raison. La Russie ne fait pas partie des quatre principales menaces pour les Etats-Unis. Elle ne figure pas parmi les quatre principales menaces pour l’Europe non plus. Il est important de se focaliser sur des périls comme l’Etat islamique, ou sur la cyber-sécurité, des menaces qui causent de véritables dégâts aux Américains et à nos alliés.

Il faut se concentrer sur la lutte contre les terroristes islamiques qui tuent des gens en ce moment même

RT : Que faut-il faire pour persuader le peuple américain que la Russie n’est pas une menace ? Ou bien existe-t-il des preuves qui soutiennent cette hypothèse ? En quoi ces fonctionnaires du Pentagone considèrent que la Russie représente une menace ?

J. D. G. : Je considère la Russie comme une menace pour les Etats-Unis et l’Europe, mais pas notre menace principale. Je crois qu’il y a beaucoup de choses sur lesquelles la Russie et les Etats-Unis doivent travailler ensemble, telles que la lutte contre les terroristes islamiques radicaux. C’est une grande menace pour la Russie comme pour les Etats-Unis.

Je viens de rentrer d’Europe. Je me suis rendu en Hongrie, en Slovaquie, en Finlande ; j'ai rencontré quelques ministres des Affaires étrangères, un vice-premier ministre, et une des choses que j’ai évoquées – quand est-ce que les Russes a débarqué en Europe et tué des gens pour la dernière fois ? En 1956 en Hongrie ; en 1968 en Tchécoslovaquie. Désormais, les adeptes de l’islam radical le font juste en ce moment même. Nous l’avons vu récemment à Berlin. Nous le voyons à Paris, à Bruxelles, à Nice. La liste est non exhaustive. Nous avons les mêmes assassins à Moscou et aux Etats-Unis, qui tuent des gens, tout simplement. Il faut se concentrer sur cela – sur la lutte contre le terrorisme islamiste.

Nous avons des intérêts partout dans le monde qui nous font dépenser de l’argent pour nous défendre

RT : Y a-t-il un processus au sein du Pentagone qui se sert de la Russie comme d'un épouvantail pour recevoir des financements ?

J. D. G. : Non, je ne dirais pas ça. Nous connaissons des menaces réelles – il y a des gens qui tuent des Américains en ce moment même. Nous avons donc des intérêts partout dans le monde qui nous font dépenser de l’argent pour les défendre. La sécurité informatique est aussi très importante. La Chine a lancé des cyber-attaques à notre encontre sans aucune retenue. Nous devons vraiment nous concentrer sur notre cyber-sécurité. Mais pas seulement la Chine – d'autres puissances du monde piratent aussi les Etats-Unis, comme nous le savons.

Le niveau d’espionnage industriel de la part de la Chine est hors de contrôle

RT : Le sujet du piratage par la Chine a été mentionné par le président Barack Obama lors de sa récente conférence de presse. Des rumeurs indiquent que les Chinois auraient piraté le Pentagone et se seraient emparés du projet d’avion de chasse «furtif» F22 Raptor. Si cela s'avère exact, nous atteignons un niveau bien plus sérieux que certains piratages politiques. Quelle est votre opinion sur le sujet ? 

J. D. G. : Vous avez complètement raison. C’est beaucoup plus sérieux. Le niveau d’espionnage industriel de la part de la Chine est hors de contrôle. Et cela fait déjà un certain temps. Heureusement, le gouvernement des Etats-Unis en est conscient – Dieu merci, nous poursuivons les coupables. Mais il faut faire attention à la Chine, car c’est un pays qui veut renverser les Etats-Unis, en tant que superpuissance ; la Chine veut être une puissance dominante du monde. Alors, nous devons vraiment nous concentrer sur la sécurité informatique, essentiellement face aux attaques lancées par la Chine. Ce ne sont pas juste des attaques, c'est aussi de l’espionnage. 

Lire aussi : Panique au Pentagone : la Russie ne fait pas partie des priorités de Donald Trump 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.