Le Pen : Washington essaie de provoquer une « guerre en Europe »

(REUTERS/Charles Platiau)Source: Reuters
(REUTERS/Charles Platiau)

La présidente du Front National Marine Le Pen a qualifié Bruxelles de « valet des Américains » concernant sa politique en Ukraine. Elle a accusé Washington d’essayer de déclencher une guerre en Europe et d’étendre l’OTAN vers les frontières russes.

« Les capitales européennes n'ont pas la sagesse de refuser de dépendre des positions américaines sur l’Ukraine », a déclaré dimanche la présidente du parti français d’extrême droite. « Concernant l'Ukraine, nous nous comportons comme les valets des Américains », a-t-elle souligné en précisant que « l'objectif des Américains est de déclencher une guerre au sein de l'Europe pour pousser l'OTAN jusqu'à la frontière russe ».

Elle a également accusé les responsables européens de fermer les yeux sur le fait que le gouvernement ukrainien « bombarde des populations civiles » en ajoutant que les résidents de la Crimée et de l’est de l’Ukraine pensaient que le pays devait être fédéralisé.

Marine Le Pen a en outre critiqué l’Union européenne (UE) à plusieurs reprises pour son attitude vis-à-vis de l’Ukraine et son prétendu manque d’indépendance à l’égard de Washington. En septembre, elle avait déclaré au quotidien LeMonde que la poursuite de la crise en Ukraine était « une faute de l’Union Européenne » fustigeant le fait que Bruxelles avait exercé un « chantage sur le pays en lui demandant de choisir entre l’Europe et la Russie ».

En juin, elle a dit à Sophie Chevardnadze, présentatrice de RT, qu’« il ne restait plus d’Etat indépendant en Europe » et que beaucoup d’erreurs en politique étrangère ont été commises « sous l’influence de Washington ».

De propos qui font écho à ceux de l’ancien Premier ministre François Fillon qui a annoncé sur France 5 dimanche que les Etats-Unis essayaient de « déclencher une guerre en Europe qui se terminerait par une catastrophe ». Il a ajouté qu’une fois que la guerre serait déclenchée, les Etats-Unis tenteraient de s’en distancier. « La guerre totale causée par le conflit ukrainien est absolument inacceptable. En réalité, elle n’a pas de raison d’être », a-t-il reconnu.

François Fillon a accusé les Etats-Unis de souffrir de « cécité » et d’une approche très simplifiée de la réalité qui les poussait constamment à essayer de « résoudre tous les problèmes par la force ». Il a encore ajouté que Washington tentait toujours de forcer les autres à rejoindre son camp, une approche erronée étant donné qu’un pays comme l’Ukraine avait des liens avec l’Europe et la Russie. « Les Américains ont fait une erreur après l’autre et aujourd’hui, ils se sont simplement discrédités », a déclaré l’ancien Premier ministre.

Il a ajouté que vouloir punir la Russie avec des sanctions était comme vouloir intimider un ours en le piquant avec un épingle. Il a ensuite commenté les efforts récents du président français François Hollande et de la chancelière allemande Angela Merkel pour établir un dialogue avec Moscou. « L’Occident essaye de présenter la Russie d’aujourd’hui comme une menace pour le monde entier, oubliant délibérément que la Russie est un pays grand et vraiment magnifique, sans mentionner le fait qu’elle est aussi une puissance nucléaire », a-t-il dit avant d’ajouter : « Humilier la Russie est simplement inacceptable ».

Samedi, l’ancien président français Nicolas Sarkozy a déclaré que l’Europe avait « une civilisation en commun avec la Russie » soulignant qu’il était nécessaire d’éviter le conflit sur le continent.

En savoir plus : Sarkozy : on ne peut pas reprocher à la Crimée d'avoir choisi la Russie (VIDEO)

« Les intérêts des Américains avec les Russes, ce ne sont pas les intérêts de l'Europe avec la Russie », a-t-il souligné avant d’affirmer : « Nous ne voulons pas de la résurgence d’une guerre froide entre l'Europe et la Russie ».

 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales