Valéry Giscard d’Estaing : les Etats-Unis ont semé le sentiment antirusse en Europe

Valéry Giscard d’Estaing : les Etats-Unis ont semé le sentiment antirusse en Europe© Grigoriï Sissoev Source: RIA NOVOSTI
Valéry Giscard d'Estaing à Moscou
Suivez RT France surTelegram

Lors d’une conférence à l'Université d'Etat Lomonossov de Moscou intitulée «Les relations de l'UE avec ses grands voisins», l’ex-président français Valéry Giscard d'Estaing a déclaré que l’Europe n’était pas à l’origine du sentiment antirusse.

L’ancien président français est arrivé à Moscou le 29 mai pour rencontrer le président russe Vladimir Poutine et participer à une conférence dans la plus prestigieuse université de Russie. Partisan de relations étroites avec la Russie, Valéry Giscard d'Estaing a fait savoir que les sanctions devaient être levées ns les meilleurs délais avant la fin 2015 car leur mise en œuvre était, d’après lui, une affaire «douteuse».

De plus, Valéry Giscard d'Estaing a souligné l’importance des échanges économiques avec la Russie en affirmant qu’elle était l’«un des plus importants partenaires naturels» de la France. Il estime en outre que «le système européen a mal géré l’affaire des sanctions». Leur mise en œuvre n’était avantageuse pour personne car elles ont altéré les échanges commerciaux entre la Russie et l’Occident. «Il faut que l’UE résiste à l’appel à sanctionner plus lourdement encore l’Etat russe», a souligné l’ancien président.

Il a aussi précisé que les sentiments antirusses ont été artificiellement grossis en Europe car ce sont les Etats-Unis qui les ont semés dans les médias. Valéry Giscard d'Estaing a précisé que les médias occidentaux couvraient les évènements liés à la Russie de manière biaisée en omettant la moitié de la vérité compte tenu de la politique américaine antirusse. Mais à son avis, la France a le droit de ne pas suivre la ligne antirusse imposée par les Américains même si elle est membre des Nations unies.

«Il faut constituer un lien important et pacifique entre l’UE et la Russie qui ne doit pas dépendre des alliances militaires», a conclu l’ancien président français.

 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix