Conseillère de Bachar el-Assad : «Le Pentagone et les militants de Daesh coordonnent leurs actions»

Conseillère de Bachar el-Assad : «Le Pentagone et les militants de Daesh coordonnent leurs actions»© Khaled Al Hariri Source: Reuters
Bouthaina Shaaban
Suivez RT France surTelegram

Bouthaina Shaaban, conseillère politique et médiatique du président syrien, estime que ce que les Etats-Unis ont fait à Deir ez-Zor est infâme et voit un lien évident entre les manœuvres des avions américains et celles des terroristes de Daesh.

RT : Que pouvez-vous dire des bombardements de la coalition dirigée par les Etats-Unis effectués le 17 septembre ?

Bouthaina Shaaban (B. S.) : Ce que les Etats-Unis ont fait à Deir ez-Zor est infâme. Ces hommes de l’armée syrienne combattaient Daesh et protégeaient plus de 300 000 civils de ce groupe terroriste. J’ai écouté le discours de Samantha Power et je pourrais lui dire que ce qui se passe vraiment en Syrie est loin d'être ce qu’elle pense, elle devrait au moins avoir l’humilité de réfléchir à ceux qui y ont perdu la vie. S’ils luttaient vraiment contre le terrorisme, ils devraient avoir honte de ce qui s’est passé à Deir ez-Zor.

Ce serait très étrange que la présumée première puissance militaire du monde commette des erreurs pareilles

RT : Justement, l’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU Samantha Power les a qualifiés d’«erreur honnête». Qu’en pensez-vous ?

B. S. : Je pense que ce serait très étrange qu’un pays comme les Etats-Unis, prétendument la première puissance militaire du monde, commette des erreurs pareilles, en tuant des dizaines de personnes. L’autre chose, c’est que l’armée syrienne se trouvait sur des collines à ce moment là et les frappes américaines effectuées par plusieurs avions ont survolé toutes ces hauteurs. Au moment où les avions américains ont frappé l’armée syrienne, les terroristes venaient du même côté et ont pris la place de l’armée syrienne. Il était clair pour chacun sur le terrain que les actions des avions américains qui ont bombardé l’armée syrienne et les terroristes qui ont pris sa place étaient coordonnées.

RT : Selon vous, le Pentagone et les militaires ont clairement coordonné leurs actions ?

B. S. :  Je vous dis cequ’ont vu nos officiers de l’armée. Pourquoi les avions américains ont arrêté les bombardements, une fois les forces de Daesh installées à la place des soldats syriens ? Pourquoi n’ont-ils pas continué à bombarder Daesh ? C’est ça, la question.

Lire aussi : «L'opposition syrienne soutenu par les Etats-Unis profite du cessez-le-feu pour reprendre Alep»

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix