Jean-Bernard Pinatel : Daesh cherche maintenant à déstabiliser concrètement l'Arabie saoudite

Un attentat suicide dans une mosquée fait plusieurs victimes © Stringer Source: Reuters
Un attentat suicide dans une mosquée fait plusieurs victimes

Le spécialiste géopolitique Jean-Bernard Pinatel a accordé une interview à RT dans laquelle il estime que Daesh est désormais prêt à s'en prendre aux intérêts saoudiens à l'intérieur même du royaume.

RT France : Daesh a revendiqué sa responsabilité de l'attaque d’une mosquée chiite en Arabie saoudite. Quels étaient leurs objectifs?

Jean-Bernard Pinatel : L’EI s’est fixé comme objectif de déstabiliser l’Arabie saoudite. Ils ont aujourd’hui pratiquement conquis le gouvernorat d’Al-Anbar en Irak qui a 420 kilomètres de frontière avec l’Arabie saoudite. Or, la minorité chiite qui est brimée par les sunnites en Arabie saoudite représente de 15% à 20% de la population, c’est-à-dire, suivant les estimations officielles saoudiennes, deux millions de personnes, mais d’après tous les experts plutôt quatre millions. Et cette minorité est concentrée essentiellement dans deux parties de l’Arabie saoudite.

La partie sud où il y a eu la révolte houthie au Yémen et la partie est qui se trouve près de Bahreïn , là où l’attentat d’aujourd’hui s’est produit. Il faut également savoir que l’Arabie saoudite est un pays fragile dans la mesure où elle a une population immigrée très importante. Et donc, c’est une stratégie qui vise à dresser la communauté chiite contre la communauté sunnite, c’est évident. 

RT France : Pensez-vous que cela peut être lié à la politique étrangère de l’Arabie saoudite au Moyen Orient ?

Jean-Bernard Pinatel : Absolument ! Parce que l’Arabie saoudite a bombardé les Houthis au Yémen en faisant beaucoup de morts parmi les civils. Et donc, les Houthis, et par extension les chiites auxquels ils appartiennent, peuvent aussi penser que cette attaque est celle des sunnites contre eux. L’Arabie saoudite n’a aucun intérêt à faire ça sur son territoire, dans la mesure où cette région est la plus productrice de pétrole du pays. Je pense que c’est beaucoup plus lié à la volonté de Daesh de déstabiliser l’Arabie saoudite. 

RT France : Si la tension monte dangereusement en Arabie saoudite, quelles sont les conséquences possibles sur l’ensemble de la région ?

Jean-Bernard Pinatel : Cela aura des conséquences très importantes parce que l’Arabie saoudite est aujourd’hui une sorte de pôle, le premier producteur et exportateur de pétrole du monde. Ça peut faire monter fortement les prix de pétrole, ce qui ne serait pas une mauvaise chose pour la Russie. Mais le royaume est également un allié des Américains. C’est donc quelque chose qui peut bouleverser également l’Arabie saoudite elle-même, qui est toujours dans une lutte géopolitique avec l’Iran pour obtenir un leadership sur le Moyen Orient. Donc, tout ça peut avoir effectivement des répercussions très importantes sur un Moyen Orient qui est aujourd’hui déjà très déstabilisé par l’EI.

RT France : Si les tentions montent à un point tel que l’Arabie saoudite devenait incapable de gérer la situation, est-ce que cela permettrait à un autre pays d’émerger dans l’arène du Moyen Orient ?

Jean-Bernard Pinatel : Non, on n’en est pas encore là. Maintenant, tout va dépendre de la façon dont cette affaire va être gérée par le pouvoir saoudien et si c’est une affaire isolée ou si au contraire, ce n’était que le début d’une série d’attaques contre la communauté chiite. Il est trop tôt pour envisager les conséquences, mais il est évident que c’est un pas très important dans une déstabilisation du nouveau pouvoir en Arabie saoudite et que cela peut aussi être interprété par les chiites comme une volonté des sunnites de les punir pour la rébellion houthie au Yémen, alors que l’auteur ou le commanditaire de l’attaque de cette mosquée est l’EI.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales