Jean-François Corty : la réponse des autorités à la crise migratoire est «insuffisante»

La manifestation devant l'hôtel de Beauvau à Paris© Philippe Wojazer Source: Reuters
La manifestation devant l'hôtel de Beauvau à Paris

Médecin et diplômé en sciences politiques, directeur des missions France de l'ONG Médecins du Monde, Jean-François Corty a déclaré à RT que les autorités françaises devaient trouver «rapidement» une solution pour la population précaire.

Quelques centaines de migrants du cœur de l’Afrique se sont répartis dans la capitale française et dans ses banlieues. Selon les estimations, au moins 300 migrants vivent sous le pont de la Chapelle. Les associations bénévoles apportent leur soutien aux immigrés en leur fournissant des tentes, de la nourriture et de l’eau potable mais pas dans des quantités suffisantes. Jean-François Corty a fustigé la réaction des autorités.

«Pour l’instant, la réponse globale est insuffisante parce qu’on a des centaines, voire des milliers de personnes qui dorment dehors, qui ont des difficultés pour se vêtir, pour se nourrir, pour pouvoir avoir un accès à l’hygiène et à l’eau. Et donc, dans ces conditions, la réponse globale des autorités est insuffisante», a déclaré le responsable.

Il n’y a pas longtemps, les autorités françaises ont entamé la mise en place de douches publiques et de points d’accès gratuits à l’eau potable près des centres de migrants partout dans le pays. Mais d’après Jean-François Corty, le nombre d’hébergements n’est pas suffisant car près de 70% des migrants doivent passer la nuit dehors.

«Pour l’instant les lieux d’hébergement gérés par le SAMU social sont complètement saturés à l’échelle nationale», a-t-il ajouté.

1914: réfugiés, 2014: migrants © Philippe Wojazer Source: Reuters
1914: réfugiés, 2014: migrants

En tenant compte du fait que la France est le pays de référence des droits de l’Homme, Jean-François Corty lance un appel aux autorités françaises pour qu’elles prennent leurs responsabilités et trouvent une solution à cette crise migratoire.

«Chacun doit prendre ses responsabilités que ce soit au niveau de la mairie ou de l’Etat, je ne veux pas entrer dans le jeu de la répartitions des responsabilités mais ce qui est clair, c’est ce que pour l’instant la réponse est insuffisante et qu’il faut rapidement trouver des solutions», a martelé le directeur des missions France de Médecins du Monde.

La situation des migrants qui veulent rejoindre l’Europe est plus que préoccupante. Au moins 1 750 personnes ont péri cette année en tentant de traverser la Méditerranée. Jean-François Corty a souligné que la grande majorité d’entre eux fuyait des zones de conflit étant donné qu’ils n’ont pas «d’autre alternative que de fuir leurs pays, si non, ils sont en danger de mort». C’est pour cette raison que le directeur des missions France de l'ONG insiste sur le fait qu’il est indispensable de «montrer de la solidarité».

C’est pourquoi Jean-François Corty réclame «l’ouverture d’une voie légale pour l’immigration». Il a en outre précisé qu’il fallait donner aux ambassades européennes au Liban, en Jordanie et en Libye les moyens de favoriser «la distribution de permis de séjour, de demandes d’asile pour que ces personnes puissent venir, être protégées en France et en Europe, notamment en utilisant des voies moins dangereuses que les voies maritimes».

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales