Le Pakistan a besoin de paix en Afghanistan, pas d’attaques de drones américaines – Imran Khan

Imran Khan s'exprimant à un rassemblement à Islamabad le 24 avril 2016© Faisal Mahmood Source: Reuters
Imran Khan s'exprimant à un rassemblement à Islamabad le 24 avril 2016

Le recours aux attaques de drones américains pour cibler les terroristes anéantit tout espoir de paix en Afghanistan, et nuit à la sécurité au Pakistan, les régions frontalières s’étant radicalisées, a déclaré l’opposant pakistanais Imran Khan à RT.

Dans une entrevue exclusive, Imran Khan a expliqué qu’il avait «fait plus que n’importe quel autre Pakistanais» pour mettre fin aux attaques de drones américaines qui représentent une «violation totale des droits de l’homme».

Dans son combat contre les drones tueurs, Imran Khan a organisé des rassemblements de plus de 200 000 personnes, parlé au Secrétaire d’Etat John Kerry et même organisé un blocus pour empêcher le ravitaillement des troupes de l’OTAN.

Le recours aux drones est «une tactique inhumaine pour tuer des gens avec une commande, comme dans un jeu vidéo

Le recours aux drones est «une tactique inhumaine pour tuer des gens avec une commande, comme dans un jeu vidéo… en les déshumanisant, en les traitant comme s’ils venaient d’une autre planète… les privant de leurs droits fondamentaux ou ne prouvant pas leur innocence», a-t-il expliqué.

L’armée américaine affirme qu’elle dispose de suffisamment d’informations pour cibler uniquement les terroristes mais cela n’est que de la «propagande», a souligné le politicien.

Imran Khan a du mal à comprendre comment les Américains peuvent «penser que lorsqu’une bombe explose, les éclats d’obus savent faire la différence entre un terroriste et une femme, un enfant ou une grand-mère.»

Imran Khan a déclaré que les missions de drones ont lieu dans les régions tribales du Pakistan, où les gens vivent dans des maisons en terre peu solides et qui ne les protègent pas des attaques.

 «Il y a énormément de cas où des gens qui n’avaient rien à voir avec le terrorisme ont été tués… [Les Etats-Unis] affirment avoir tué un terroriste mais ensuite ce même terroriste s’avère être en vie, alors qui ont-ils tué ?» s’est étonné le politicien.

Si les attaques de drones étaient efficaces comme l’affirment le Pentagone et la CIA, «il ne devrait plus y avoir de terrorisme maintenant», a-t-il ajouté.

Barack Obama a admis en avril qu’il  n’y avait aucun doute que d’innocents civils avaient perdu la vie dans les frappes de drones menées par les Américains dans le monde

L’utilisation de drones pour des exécutions sommaires est «contre-productive» pour combattre le terrorisme car cela crée «un sentiment anti-américain qui favorise le recrutement des terroristes», a souligné Imran Khan.

 «Les dommages collatéraux des attaques de drones transforment les êtres humains normaux en terroristes, en bombes humaines, ces gens se font sauter», a-t-il ajouté.

Imran Khan s’est souvenu d’un incident tragique impliquant la famille d’un jeune étudiant et joueur de cricket pakistanais à une école professionnelle qu’il a fondé à Mianwali, dans la province de Pendjab.

 «Il [le jeune homme] était en dernière année d’ingénierie électrique quand il apprit qu’une frappe aérienne avait touché le Waziristan [région du Pakistan à la frontière afghane] et que sa famille avait été tuée. Il disparut, puis revint là où sa famille avait été tuée. Six mois plus tard, on a appris qu’il s’était fait exploser en Afghanistan dans un convoi de l’OTAN», a raconté Imran Khan.

La nouvelle a particulièrement ému le politicien, lui aussi ancien célèbre capitaine de l’équipe de cricket du Pakistan.

Les Pakistanais ne veulent pas d’attaques de drones, ils veulent la fin de la guerre chez leurs voisins afghans, a déclaré le politicien.

Sur 2 400 personnes tuées dans les frappes, seules 84 se sont avérées faire partie d’Al-Qaïda

 «Nous espérons qu’il y aura un accord de paix en Afghanistan car le Pakistan est affecté par ce qu’il se passe en Afghanistan», a-t-il expliqué, ajoutant que les drones représentaient un obstacle à la paix.

Imran Khan a également accusé les autorités pakistanaises de n’avoir rien fait pour arrêter les frappes de drones américaines et de refuser de révéler le nombre de victimes civiles.

«Nos dirigeants n’ont aucune honte, dignité ou respect de soi. Ils se fichent des Pakistanais. Tout ce qui les intéresse c’est l’USAID et les dollars. Si vous leurs en donnez assez ils sont prêts à laisser les Américains bombarder leur propre pays», a-t-il expliqué avant d’insister : «Le président Barack Obama a admis en avril qu’il  n’y avait aucun doute que d’innocents civils avaient perdu la vie dans les frappes de drones menées par les Américains dans le monde, bien que les informations sur les cibles soient vérifiées et revérifiées.»

D’après un rapport du Bureau of Investigative Journalism basé à Londres, depuis 2004 les frappes de drones de la CIA ont tué près de 2 400 personnes au Pakistan seulement.

Bien que les Etats-Unis affirment ne frapper que des cibles terroristes confirmées, sur 2 400 personnes tuées dans les frappes, seules 84 se sont avérées faire partie d’Al-Qaïda.  

LIRE AUSSI : Irak, Afghanistan, Libye : le grand retour des insurrections...et des interventions

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales