«L’idée que l’Iran est un adversaire des USA est profondément ancrée dans la politique américaine»

Source: Reuters

Tandis que le président iranien célèbre sa victoire avec la levée d’une partie des sanctions qui frappent le pays, les experts internationaux ne sont pas sûrs que cette évolution soit aussi positive qu’on le pense.

Le journaliste d’investigation américain, Gareth Porter, est persuadé que même si la levée des sanctions imposées contre l’Iran est avantageuse pour toutes les parties qui ont signé l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien en juillet dernier, la politique américaine au Moyen-Orient, ou même à l’échelle globale, n’offre aucune perspective de changement.

Lire aussi : Les sanctions occidentales contre l'Iran sont levées

L’accord ne changera pas la situation même s’il est avantageux pour l’Iran et les Etats-Unis

«Depuis longtemps, aux Etats-Unis, on a implémenté ou même imposé des lois, des politiques et des programmes qui ont constitué une véritable «façon de penser» et une orientation politique qui ne laisse pas espérer une coopération et le développement de l’amitié avec l’Iran. L’idée que l’Iran est un adversaire des Etats-Unis est profondément ancrée à la politique américaine. Pour cette raison, cet accord ne changera pas la situation, même s’il est avantageux pour l’Iran et les Etats-Unis», a-t-il déclaré dans une interview accordée à RT.

Les principaux soutiens de Hillary Clinton sont les Israéliens car elle soutient leurs idées

En parlant des appels lancés par Hillary Clinton pour imposer une nouvelle série de sanctions contre l’Iran, l’expert du contrôle des armes et de la non-prolifération, Tariq Rauf, a précisé que les paroles de l’ancienne secrétaire d’Etat n’étaient pas qu’une farce pré-électorale.

«Hillary Clinton est candidate à l’élection présidentielle, c’est pourquoi elle a décidé de choisir une ligne dure qu’elle prétend être populaire parmi ceux qui soutiennent sa candidature. Je ne pense pas qu’il s’agisse d’une déclaration sérieuse car les résultats des négociations avec l’Iran sont avantageux pour tous ceux qui y ont participé. De plus, les principaux soutiens de Hillary Clinton sont les Israéliens, notamment Haim Saban, qui aurait pu lui donner des centaines de millions de dollars pour sa campagne électorale, mais elle doit suivre des idées concrètes», a-t-il souligné. 

Votre vie retournera vers le bien, disait-on souvent

Le fondateur et président du Conseil américano-iranien, Hooshang Amirahmadi, ne partage pas l’humeur festive du président iranien. Malgré la vague de joie qui a déferlé sur le pays, l’expert ne croit pas que la vie des Iraniens pourra changer radicalement de façon rapide.

«La levée des sanctions augmentera drastiquement la confiance du peuple envers le gouvernement. Le gouvernement de la République islamique de l’Iran, et son président Hassan Rohani, avaient demandé aux Iraniens d’attendre la levée des sanctions pour commencer une vie meilleure. Votre vie retournera vers le bien , disait-on souvent. Maintenant, il y a beaucoup d’espoirs mais je ne crois pas qu’ils pourront se réaliser, même si on récupère la manne de l’exportation de pétrole», a-t-il conclu dans une interview accordée à RT. 

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales