Expert : la situation ingérable en Syrie a poussé Washington à la négociation avec Damas (VIDEO)

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, qui a souligné la nécessité de négocier avec le président Bachar el-Assad, a marqué selon l'expert Alaa Ibrahim un revirement inévitable dans la position américaine sur la transition politique en Syrie.

Dans une interview accordée à la chaîne RT, le commentateur politique Alaa Ibrahim a expliqué que «les Américains ont subi beaucoup de déboires en ».

«Par exemple, Washington livrait des missiles antichars Tow à des "rebelles modérés" comme les Américains les appellent, en se référant un mouvement rebelle opérant dans le nord de la Syrie. Mais le front Al-Nosra, qui est affilié à Al-Qaïda et qui opère aussi dans le nord du pays, les a attaqués et a tout pris, y compris les missiles Tow».

Selon Ibrahim, c’est assez alarmant pour les Etats-Unis de voir des armes américaines tomber entre les mains , qui est censé être un ennemi juré de Washington.

«En fait, je crois que le gouvernement syrien est conscient qu’à un certain point, l’Occident devra négocier avec lui», a-t-il ajouté. «Mais la question qui se pose aujourd’hui est de savoir sur quoi porteront ces négociations».

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales