Le porte-parole de WikiLeaks: la Suède est profondément entachée par l'affaire Assange (VIDEO)

Suivez RT France surTelegram

Le Royaume-Uni aurait dépensé plus de 10 millions de livres pour garder un œil sur Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks. Le porte-parole de l’organisation a en outre, a confié à RT que toute cette affaire avait profondément entaché la Suède.

Les citoyens britanniques ont payé une somme considérable pour la surveillance permanente de . Selon certaines informations, la police métropolitaine londonienne a dépensé près de 14 000 livres par jour pour cette opération.

Mais si le Royaume-Uni a perdu de l'argent, Kristinn Hrafnsson, le porte-parole de WikiLeaks, considère l’aura de la Suède en matière de défense des droits de l’homme a été durement entamée au cours des presque 1000 jours que Julian Assange a passé terré dans l'ambassade de l'Equateur à .

«Pendant toutes ces années, la procureure suédoise a maintenu qu’il serait illégal pour elle d’aller à Londres pour mener des interrogatoires. Et soudain, maintenant, on dirait que ce n’est plus un obstacle. C’est donc un argument plutôt creux… Et pour moi, toute cette affaire est une tache noire pour la défense des droits de l’homme en Suède».

Selon Hrafnsson, la proposition de la justice suédoise est la preuve que tout au long de ces années, ils ont conduit ce processus sous de faux prétextes… «Devant la cour d’appel, on a dit à la procureure qu’elle perdrait certainement devant la cour suprême si l’affaire n’avançait pas… et on dirait que c’est enfin le cas…après avoir passé 4 ans et demi à ne rien faire».

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans cette section sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix