Vers un long hiver démocratique, par Louis Cluzot

Vers un long hiver démocratique, par Louis Cluzot© Ludovic MARIN / AFP Source: AFP
Emmanuel Macron à l'Elysée, 31 août 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Emmanuel Macron réunira le 2 septembre un premier Conseil de défense dédié à l’approvisionnement de la France en gaz et en électricité. Il s’agit d’une confiscation démocratique selon Louis Cluzot, qui s'appuie sur le précédent de la crise sanitaire.

Pendant que la petite gauche et la petite droite s’occupent en amusant la galerie et se demandent par exemple si les hommes enceints mangent trois fois plus de barbecues que les femmes au bord de piscines qu’il conviendrait bien sûr d’interdire – ou pas –, il se passe des choses graves, des choses de grandes personnes.

Dans la continuité prévisible de ce qu’il s’est passé avec le délire sanitariste, il a ainsi été décidé et annoncé par Emmanuel Macron que la question énergétique serait gérée à partir de cette semaine en Conseil de défense (et couverte, donc, par le secret défense).

L’ineptie (concernant notamment la filière du nucléaire civil), l’absence coupable de vision stratégique de l’exécutif, la bêtise européiste et atlantiste béate ont conduit le peuple français dans l’impasse, alors il importe désormais de tout camoufler et, surtout, d’écarter cette question cruciale ainsi que sa gestion du champ du débat démocratique normal. Il conviendrait alors au moins d’être cohérent et ne pas faire mine de fustiger les régimes dits «illibéraux» …

Recherche opposition désespérément 

L’on est du reste sans nouvelles de l’opposition qui devrait, si elle avait un peu de dignité, se lever unanimement pour demander qu’il soit mis fin à ces pratiques de gouvernance qui correspondent, en réalité, à un changement de régime dont on constate bien qu’il est durable. Manifestement les députés ont mieux à faire que de sauver la démocratie.

Reductio ad complotum

Nous avions prévenu que l’obsession sanitaire et sa gestion psychopathique avaient introduit des pratiques non démocratiques, nous avions également prévenu que ce ne serait que le début, l’apéritif d’une nouvelle ère, le prétexte pour s’installer durablement en contournement de la souveraineté et de la représentation nationales. L’on fut alors commodément qualifié et disqualifié par les habituels procès en complotisme et en irresponsabilité, dont on a désormais bien compris qu’ils servent en réalité à protéger le pouvoir contre toute forme d’opposition réelle, de dialectique, de contradiction et d’esprit critique. Ce qui se passe aujourd’hui démontre que nous avions hélas raison et que tout recul de la démocratie et des libertés est toujours irréversible. Aucun parti autoproclamé «de la Raison», aucun parti prétendu «de la Science » n’aurait jamais dû pouvoir sans honte se réclamer de pareilles dérives et il fallait être bien sot pour en accepter la rhétorique aussi stupide qu’indigne.

Les motifs invoqués (santé, énergie et plus tard ceci ou cela, peu importe quoi, puisqu’il y aura toujours une bonne raison à ériger en peur suprême...) serviront désormais systématiquement à alimenter la même rhétorique de l’urgence, ce cache-sexe, cette bonne aubaine des confiscations anti-démocratiques.

A quand le réveil des consciences ?

L’on désigne souvent l’hiver à venir en mentionnant la phrase culte de la série Game of Thrones «Winter is coming», au regard des multiples menaces qui planent sur nos sociétés et sur le monde entier, mais il faut y voir également l’annonce d’un terrible hiver social et politique. Est-il encore temps que les consciences se réveillent ?

Louis Clouzot

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix