L'ECHIQUIER MONDIAL. Quad : le réveil d'une alliance pour contrer la Chine ?

Suivez RT France surTelegram

Presqu'inconnue il y a peu, cette alliance informelle devient un acteur incontournable dans la région indopacifique où elle défie les positions de la Chine. Comment cette montée en puissance du Quad bouleverse-t-elle la scène régionale ?

« Ecume de mer promise à disparaître » : c’est ainsi que la diplomatie chinoise a qualifié le Quad il y a trois ans. Aujourd’hui, l’attitude a changé : Pékin surveille attentivement les activités de l’alliance, la considérant comme une menace pour ses intérêts.

Ces inquiétudes ne sont pas dénuées de fondement : aujourd’hui, le Quad monte de plus en plus en puissance. Pression militaire avec des exercices en commun, diplomatique avec la lutte pour le marché du vaccin et économique avec des tentatives de relocaliser différentes productions hors de Chine. L’alliance s’élargit aussi : l’année dernière, le «Quad Plus» est lancé. En plus de quatre membres initiaux, il comprend la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande et le Vietnam. Or leur coopération se limite pour l’instant à la lutte commune contre la pandémie, et l’avenir de ce format reste incertain. Tout comme celui du Quad d’ailleurs, car s'il a été créé dans le but de contrer la Chine, il pourrait être fragilisé par des liens commerciaux forts qu’entretient chacun des membres de l’alliance avec Pékin.

Comment la Chine réagit-elle à l’activation du Quad ? Comment l’émergence de cette alliance peut-elle changer le paysage géopolitique régional ? Quels sont les défis qui se profilent pour le développement du Quad ? Pour répondre à ces questions, Oleg Shommer invite Laurent Amelot, enseignant à l'Institut d'étude des relations internationales (ILERI), chercheur associé à l'Institut Thomas More et membre du groupe de réflexion Asie21.

L'ECHIQUIER MONDIAL. Océanie : crise politique dans le Pacifique

Découvrir plus de programmes

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix