L'ECHIQUIER MONDIAL. Libye : une chance de paix bien fragile

Suivez RT France surTelegram

Dévastée par des années de guerre civile, la Libye a aujourd’hui une chance de renaître de ses cendres. Un processus de paix démarre enfin, mais il est lent. Quelles sont ses chances d’aboutir ?

En novembre, les principales forces politiques libyennes ainsi que les représentants de la société civile parviennent à s’accorder sur une feuille de route afin de démarrer la transition politique. Un progrès est devenu possible grâce à un accord de cessez-le-feu signé en octobre par les parties au conflit. Une réussite largement saluée à l’international.

Un certain nombre d’Etats européens sont allés encore plus loin en menaçant de sanctions tous ceux qui empêchent le processus de paix en Libye. Mais pourront-elles dissuader les acteurs étrangers impliqués dans le conflit ? La Turquie et le Qatar viennent par exemple de signer en août un accord de coopération militaire avec le Gouvernement d'union nationale d’al-Sarraj alors que l’Egypte, soutenue par les Émirats arabes unis, menace de mener une intervention militaire aux côtés de l'Armée nationale libyenne du maréchal Haftar. Pour cela le président égyptien a d’ailleurs déjà reçu le feu vert de son Parlement mais va-t-il user de ce droit ?

Alors quels sont les acteurs étrangers impliqués dans le conflit libyen et quels intérêts poursuivent-ils ? Pourquoi aucune tentative de mettre fin à ce conflit n’a jamais abouti jusqu’ici ?  Enfin, quelles difficultés empêchent le processus de paix d'avancer ? Pour répondre à ces questions, Oleg Shommer reçoit David Rigoulet-Roze, chercheur à l’IFAS, chercheur associé à l’IRIS et rédacteur en chef de la revue Orients Stratégiques.

L'ECHIQUIER MONDIAL. Le printemps arabe : 10 ans après

Cette émission contient des images distribuées selon la licenсe Creative Commons CC BY-SA 3.0.

Découvrir plus de programmes

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix