L'ECHIQUIER MONDIAL. Pétrole, révoltes et répression : le monde regarde le Soudan

Suivez RT France surTelegram

N’ayant ni gouvernement et ni parlement, le Soudan tente tant bien que mal de sortir de la tempête politique qui fait rage depuis déjà plusieurs mois. Déchiré par les violences, il provoque une vive inquiétude chez la communauté internationale.

Deux mois après la destitution du président Omar el-Béchir, les militaires et les civils – deux camps qui se disputent le pouvoir au Soudan – parviennent finalement à un compromis. Le pouvoir est désormais partagé et le gouvernement de transition va bientôt voir le jour. Saura-t-il apaiser pour autant les tensions dans la société ? Durant les mois passés, le pouvoir militaire n’a pas hésité à recourir à la force pour disperser des milliers de manifestants. Des actions que la communauté internationale a fermement condamnés.

L’ONU, de son côté, appelle au dialogue, tout comme la Russie et la Chine. Ces deux pays ont des intérêts économiques au Soudan et ne veulent surtout pas le voir déstabilisé. Les poids lourds régionaux, comme l’Arabie saoudite, l’Egypte ou les Emirats arabes unis, affichent ouvertement leur soutien au camp des militaires.

Quels sont leurs intérêts au Soudan ? Comment va changer la politique du pays après l’accord entre les parties ? Enfin, comment le Soudan s’est-il retrouvé dans cette crise politique ? Pour répondre à ces questions, Oleg Shommer reçoit Jean-Claude Félix-Tchicaya, chercheur pour l'Institut de prospective et sécurité en Europe.

L'ECHIQUIER MONDIAL. Djihadistes étrangers : retour impossible ?

Découvrir plus de programmes

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix