Expert : l’argent du FMI ne sauvera pas les finances de l’Ukraine à lui tout seul (VIDEO)

Le FMI réfléchit à débloquer de nouveaux fonds pour venir en aide à l’Ukraine, alors que tous les voyants économiques du pays sont au rouge. L’analyste politique et économique Martin Sieff s’interroge sur la pertinence de cette mesure.

Le FMI doit décider s’il prête davantage d’argent à l’Ukraine, alors que le pays est exsangue. En effet, le cours de la monnaie nationale est en chute libre et les taux d’intérêts sont les plus élevés depuis 15 ans. L’inflation ukrainienne a atteint 34% en février, après une progression importante depuis plus d’un an et le début des troubles. Les caisses sont vides, les réserves sont passées de 18,7 milliards d’euros en janvier 2014, à 5,6 milliards actuellement.

L’analyste politique et économique Martin Sieff interviewé par RT pense pour sa part que verser de l’argent à l’Ukraine se révèlerait être «une politique économique très imprudente» en ajoutant qu’«on ne peut réparer ce qui est déjà cassé».

Afin de courtiser les créanciers, le parlement ukrainien a déjà décidé d’une série de mesures d’austérité, diminuant les retraites et augmentant les impôts. Mais Kiev doit aussi montrer une certaine stabilité pour obtenir des fonds. Or selon Martin Sieff «On verse de l’argent dans un système défectueux… C’est un trou noir. Plus on verse d’argent et moins il y aura d’effets».

L’une des conditions pour l’obtention d’un nouveau prêt d’environ 16,5 milliards d’euros est de maintenir la trêve dans l’est de l’Ukraine. La chef du FMI Christine Lagarde a annoncé que Kiev pourrait recevoir jusqu’à 37,5 milliards d’euros au cours des quatre prochaines années.

L’Ukraine a déjà reçu quelques 3,7 milliards d’euros l’année dernière mais cela s’est avéré insuffisant. Son économie se trouve toujours en grande difficulté. Pour Martin Seiff, les autorités actuelles ne sont pas meilleures que les précédentes, bien au contraire : «Il est ironique de constater que le gouvernement du président Ianoukovitch a été accusé de corruption et d’incompétence. Le gouvernement actuel est bien plus corrompu que le précédent et infiniment plus incompétent».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»