Merkel a persuadé Obama de renoncer aux livraisons d’armes à l’Ukraine

Merkel a persuadé Obama de renoncer aux livraisons d’armes à l’Ukraine © Anton Denissov Source: RIA NOVOSTI
Angela Merkel et Barack Obama

Après une rencontre avec Angela Merkel le 9 mars à la Maison Blanche, Barack Obama a décidé de ne pas envoyer d’armes à l’Ukraine pour «laisser place aux efforts diplomatiques», selon l’ambassadeur de l’Allemagne aux Etats-Unis Peter Wittig.

«Les deux leaders ont échangé leurs points de vue sur ce problème et se sont mis d’accord pour ne pas promouvoir pour le moment la question de livraisons d’armes létales [à l’Ukraine]», a dit Wittig dans une interview à Associated Press.

Le diplomate allemand a rappelé que le président américain avait déjà accepté de reporter cette prise de décision après une précédente rencontre avec Angela Merkel en février, après le déplacement de celle-ci en compagnie de  à Kiev et à Moscou pour négocier le cessez-le-feu.

L’administration Obama a néanmoins ajouté que les débats se poursuivaient sur la question de livraisons de missiles antichar et d’autres armes défensives à Kiev. En s’adressant aux journalistes après la rencontre de février, Obama avait déclaré que «la possibilité de livraisons d’armes défensives létales est toujours en discussion» même si «la décision n’a pas encore été prise».

La semaine dernière, une douzaine de législateurs républicains et démocrates ont rejoint le président de la Chambre des représentants John Boehner pour appeler Obama à livrer des armes au plus vite. De telles livraisons pourraient «accélérer la résolution de la crise par les négociations», a estimé Bernadette Meehan, représentante de la Maison blanche, selon le New York Times.

Cependant, les alliés européens des  ne sont pas tous d’accord ; à leur avis cette mesure ne ferait qu’alimenter le conflit militaire et susciter une réaction négative de la part de la Russie.

«Je pense que nous devons mesurer avec précaution à ce que cela n’ajoute pas un élément supplémentaire qui déclencherait une contre-réaction de la part des responsables russes», a encore dit Peter Wittig.

Au début du mois de mars, les Etats-Unis ont néanmoins envoyé en Ukraine 300 formateurs militaires chargés de l’entraînement de leur armée.

En savoir plus : Les Etats-Unis envoient 300 formateurs militaires en Ukraine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»