Des raisons financières empêcheront-elles l’émergence d’une armée européenne ?

Des militaires Source: RIA NOVOSTI
Des militaires

La création d’une armée européenne pourrait être discutée au sommet de l’UE en juin. Mais même ceux qui soutiennent cette idée doutent que les Etats membres puissent remplir leurs engagements envers l’OTAN et financer ce projet en parallèle.

Le moment des débats a été annoncée par le porte-parole de la Commission européenne Margaritis Schinas.

L’Allemagne a été la première à soutenir l’idée exprimée par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Selon la représentante du gouvernement allemand Christiane Wirtz, la chancelière  est favorable à la création d’une armée européenne mais a souligné que ce projet n’était pas réalisable dans l’immédiat.

La proposition n’est pas tout à fait nouvelle, elle est apparue en décembre 2013. Le Premier ministre britannique David Cameron avait alors déclaré : «Il n'est pas bon pour l'UE de se doter de capacités, d'armées, de moyens aériens et du reste. Nous devons tracer une ligne de démarcation entre la coopération, qui est une bonne chose et les capacités de l'UE, qui ne le sont pas».

La question financière a soulevé des doutes même chez les partisans de l’idée. Le ministre finlandais des Affaires étrangères, Erkki Tuomioja, a déclaré aux médias locaux que les pays européens n’avaient pas la possibilité ou l’argent pour créer des forces armées conjointes. Il a déclaré que l’idée était bonne à long terme, mais qu’elle ne permettait pas de remplacer complètement les armées de certains pays.
Il y a aussi des questions sur le besoin de cette nouvelle unité, s’il existe déjà une coopération avec . Les Etats-membres doivent allouer 2% de leur PIB aux dépenses militaires, une exigence qu’ils ont déjà du mal, pour certains, à respecter.

Le Président de la Commission de la Défense du parlement finlandais Jussi Niinisto a indiqué que 22 des 28 Etats que compte l’Union européenne (UE) sont déjà membres de l’OTAN. «Il est difficile d’imaginer dans la situation économique actuelle que des structures qui feront doublon avec l’OTAN seront créées. Nous avons aussi la Force de l'Union européenne qui n’a jamais été utilisée correctement. C’était un tigre de papier dont le but était de se substituer aux armées de mercenaires, et maintenant, ils proposent de créer un nouveau genre de tigre de papier».

Le président de la Commission estonienne des Affaires étrangères Marko Mihkelson a également soutenu cette position. Selon lui, l’armée proposée fera doublon avec l’OTAN et ne renforcera pas la sécurité européenne.

Cette déclaration a été faite au moment où les  livrent 120 unités blindées à la Lettonie et où de nouveaux exercices militaires doivent commencer dans la mer Noire.

Le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker pense que l’armée européenne pourrait aider à contrer la menace possible qui vient de la Russie. Il a également dit que l’image de l'Europe «a souffert de façon dramatique. En termes de politique étrangère, il semble que nous ne soyons pas vraiment pris au sérieux.»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales