Nigéria : Boko Haram perd du terrain face à la coalition africaine, deux villes ont été libérées

Source : AFP Source: AFP
Source : AFP

Les armées du Tchad et du Niger ont commencé leur offensive contre les forces de l’organisation terroriste Boko Haram en territoire nigérian. Selon RIA Novosti, deux villes ont été libérées.

Plus de 200 véhicules prennent part à l’offensive, y compris des chars, des camions hôpitaux et des camions de ravitaillement couverts par un bataillon aérien. Les troupes de la coalition ont libéré la ville de Damassak et Malam Fatour au nord-est du pays. Les forces  ont perdu 300 combattants dans les combats.

L'offensive de la coalition vise à arrêter Boko Haram qui avait commencé a déborder les frontières du Nigéria pour s’aventurer au Tchad le 4 février. L’armée tchadienne, qui attendait les djihadistes de pied ferme, leur avait immédiatement infligé 200 pertes.

Le 8 mars, Boko Haram a prêté allégeance à l’Etat islamique dans un message radio diffusé sur les réseaux sociaux, son leader Abou Bakr Shekaou promettant qu'il «écouterait et obéirait» au calife autoproclamé Abou Bakr al-Baghdadi«en période de difficulté comme de prospérité».

Boko Haram est un groupe terroriste nigérian qui compte plus de 30 000 membres. Son but est l’application de la charia dans l'ensemble du pays et l’éradication des tendances occidentales.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales