Le président du comité du prix Nobel de la paix démis de ses fonctions

Thorbjørn Jagland© Mikhaïl Voskresenkski Source: RIA NOVOSTI
Thorbjørn Jagland

Le président du comité Nobel de la paix a été démis de ses fonctions. C’est une première en 114 ans. Il a été critiqué pour plusieurs choix controversés de l’Académie, comme le président américain ou l’Union européenne.

Le président destitué n’est autre que Thorbjorn Jagland. Cet ancien Premier ministre travailliste norvégien avait été à la tête du comité du prix Nobel de la paix depuis six ans avant d’être démis de ses fonctions. Il restera membre du comité mais son rôle de chef a été transmis à la vice-présidente, Kaci Kullmann Five.

«Il y a un nouveau comité avec de nouveaux membres, et de nouvelles personnes peuvent amener de nouvelles idées. Thorbjorn Jagland a été un bon président pendant six ans», a déclaré Kacy Kullmann Five aux journalistes.

Trois lauréats parmi les six choisis sous sa présidence ontsuscité des controverses. En 2009, la première année de la présidence de Jagland, le Prix Nobel a été décerné au président américain  qui n’était au pouvoir que depuis neuf mois.

Barack Obama a gagné le prix pour «ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et de la coopération internationales entre les peuples», alors que les Etats-Unis étaient impliqués dans les longues guerres en Irak et en Afghanistan.

Un diplomate norvégien a révélé en 2014 que l’administration Obama elle-même n’était pas contente de recevoir ce prix.

«Le chef de Cabinet d’Obama [Rahm Emanuel, à l’époque] a réprimandé mon collègue à . Le mot "flatteur" a été utilisé», a écrit le délégué norvégien auprès des Nations unies de 2008 à 2012, Morten Wetland, dans un article publié par le quotidien norvégien Dagens Naeringsliv.

En 2012, l’attribution du prix à l’Union européenne a également suscité quelques interrogations. Nombreux étaient ceux qui ont affirmé que ce Nobel de la paix n’était pas mérité à cause des échecs de l’institution sur le plan économique et en matière de politique étrangère.

L’archevêque sud-africain Desmond Tutu et deux autres lauréats du Nobel de la paix avaient protesté contre la décision dans une lettre ouverte.

«L’Union européenne n’est clairement pas un "grand défenseur de la paix", dans l’idée que s’en faisait Alfred Nobel, lorsqu’il a rédigé son testament. Le comité Nobel norvégien a redéfini et transformé le prix de façon à ce qu’il ne soit plus compatible avec la loi», lit-on dans la lettre.

L’attribution du prix au dissident chinois Liu Xiaobo en 2010 a provoqué le gel des relations diplomatiques entre la Chine et la Norvège.

L’éviction de Thorbjorn Jagland laisse toutefois réfléchir à l’influence qu’exerce la politique dans la remise de cette prestigieuse distinction.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales