Embargo alimentaire russe : la Grèce demande des faveurs à Moscou

Fruits grecs© Source : http://www.thetoc.gr
Fruits grecs

La Grèce a proposé à la Russie de l’exclure de l’embargo alimentaire adopté en août dernier par Moscou en réponse aux sanctions occidentales contre la Russie.

Athènes a adressé à la  une demande de lever les restrictions sur les importations d’oranges, de fraises et de pêches grecques existant en vertu du fait que la Grèce fait partie de l’Union européenne (UE).

Le vice-ministre de l’Agriculture grec Panagiotis Sgouridis a évoqué ce sujet avec le représentant du ministère de l’Agriculture russe Alekseï Alekseïenko à Thessalonique dans le cadre d’une exposition internationale de produits alimentaires, a rapporté RIA Novosti en se référant à Athens News Agency. Alekseïenko aurait promis de transmettre la proposition au Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

Sgouridis s’est montré optimiste quant à la possibilité d’annuler au moins partiellement l’embargo concernant la . «Il est fort probable qu’au moins deux ou trois produits soient exclus de la liste de restrictions», a-t-il estimé.

La Grèce, si l’on en croit Athens News Agency, voudrait également négocier des exportations de viande en Russie.

Le 7 août 2014, la Russie a décrété un embargo sur les importations de viande, de volaille, de fromages et produits laitiers, de fruits et légumes et d’autres produits alimentaires en provenance de l’UE, des Etats-Unis, de l’Australie, du Canada et de la Norvège en réponse aux sanctions prises par ces pays contre Moscou.

Depuis l’introduction de l’embargo, les exportations grecques de fruits et légumes en Russie ont chuté de 40 %.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales