Le Bundestag allemand approuve l’extension du programme de renflouement grec (VIDEO)

Les membres du parlement allemand ont quasi unanimement approuvé la réforme du plan de sauvetage de la Grèce en acceptant de verser une nouvelle tranche de prêt qui donnera quatre mois à Athènes pour mettre en œuvre de nouvelles réformes.

542 parlementaires allemands ont voté pour et 32 contre.

La chancelière allemande a elle aussi soutenu l’extension, mais beaucoup au sein de la CDU, son propre parti, ont vivement critiqué le versement de nouvelles tranches de prêt à la Grèce, alors qu’Athènes déclare ouvertement vouloir sortir du carcan de l’austérité. Le principal parti d’opposition, les Verts, a aussi voté en faveur de l’extension du prêt.

Les autres pays européens se sont également alignés sur le plan de Commission européenne approuvé mardi mais, en Allemagne, principal créancier de la Grèce, ce vote revêtait une dimension particulière quand bien même son résultat était carrément acquis.

L’Allemagne est en effet le pays qui a le plus insisté pour que la Grèce se conforme à ses obligations et rembourse sa dette de 317 milliards d’euros alors que le gouvernement grec élu en janvier dernier doit son succès à une campagne axée principalement sur la volonté de mettre un terme aux politiques d’austérité qui étranglent le pays.

En savoir plus : L’Eurogroupe approuve le plan de sauvetage de la Grèce

Le plan que la Grèce prévoit de mettre en œuvre pour y parvenir a été présenté aux créanciers européens vendredi dernier et comprend les engagements suivants : lutte contre la corruption et la fraude fiscale, la chasse aux dépenses non nécessaires et le maintien des plans de privatisation.

Pendant son adresse au parlement avant le vote, le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schauble, a promis que la Grèce ne pourrait pas exercer de chantage à l’égard de ses partenaires de la zone euro. La décision de l’Allemagne d’approuver l’extension du programme de renflouement grec n’a pas été facile, mais elle est dans le meilleur intérêt de deux pays, a-t-il dit avant d’ajouter : «l’Allemagne aura un bel avenir si l’unification de l’Europe est réussie et si nous sommes unis en Europe».

La décision d’étendre le programme n’a entraîné l’introduction d’aucun amendement, a ajouté le ministre allemand des Finances.

«Nous ne parlons pas de nouveaux milliards pour la Grèce, nous ne parlons pas de changements du programme, il s’agit de donner plus de temps à la Grèce pour qu’elle s’acquitte de ce programme avec succès», a encore déclaré le ministre allemand.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»