L’Ukraine a payé 13,2 millions d'euros pour ses livraisons de gaz du mois de mars

L’Ukraine a payé 13,2 millions d'euros pour ses livraisons de gaz du mois de mars Source: RIA NOVOSTI
Source : RIA Novosti

Le ministre russe de l’Energie Alexandre Novak a confirmé, en se référant à Gazprom, que la compagnie ukrainienne Naftogaz avait versé 13,2 millions d'euros à Gazprom mais que les fonds n’étaient pas encore arrivés sur le compte de la société russe.

«… nous savons que les données de Gazprom montrent que l’Ukraine a viré 15 millions de dollars, mais que l’argent n’est pas encore arrivé à Gazprom», a déclaré Alexandre Novak.

Compte tenu des livraisons actuelles à  et les volumes prépayés, Kiev a maintenant du gaz pour tenir jusqu’à la fin de la semaine, a souligné le ministre.

Selon le porte-parole de Gazprom Sergueï Koupriyanov, pour le moment, ce paiement ne couvre qu’un seul jour de la consommation de gaz de l’Ukraine et sera vraisemblablement dépensé mardi.

«Aujourd’hui, à 9h20 à Moscou, Gazprom a reçu un paiement de Naftogaz d’une valeur de 13,2 millions d’euros. Pour le moment, cette somme sera suffisante pour un jour environ», a remarqué le porte-parole.

Plus tôt Alexandre Novak avait averti que les livraisons de gaz seraient coupées avant les négociations trilatérales à Bruxelles du 2 mars si Kiev n’arrivait pas à effectuer son prépaiement pour les livraisons de mars.

« Si nous recevons le prépaiement aujourd’hui ou d’ici lundi, alors les volumes commandés seront livrés », a poursuivi le ministre.

Il y a deux jours le président russe Vladimir Poutine a annoncé que si Kiev ne payait pas, les livraisons à destination de l’Ukraine seraient suspendues.

En savoir plus : Poutine : les livraisons de gaz vers l’Ukraine seront suspendues dans 3-4 jours si Kiev ne paye pas

«Gazprom s’est totalement conformé à ses propres obligations selon le contrat sur les livraisons de gaz en Ukraine et va continuer de le faire», a déclaré le président russe aux journalistes après sa rencontre avec le président chypriote mercredi. «Le prépaiement pour les livraisons de gaz fait par la partie ukrainienne couvre encore trois ou quatre jours. S’il n’y a pas de nouveau prépaiement, Gazprom va suspendre ses livraisons selon le contrat. Bien sûr, cela pourrait créer certains problèmes pour le transit du gaz vers l’Europe, à nos partenaires européens».

Gazprom a exigé un prépaiement pour ses livraisons de gaz à l’Ukraine en juin 2014 alors que dette gazière ukrainienne s’élevait à 4 milliards d'euros.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»