Banksy à Gaza : des images troublantes sur les stigmates de la guerre (VIDEO)

Le street artiste britannique a apporté son message politiquement chargé en Palestine. Il a créé une série de fresques sur les murs en ruines des quartiers de Gaza et montré ainsi le désespoir des Palestiniens.

La première fresque, intitulée «Bomb damage», semble être inspirée par la célèbre sculpture de Rodin «Le Penseur». Mais, dans la version de Banksy, le spectateur est frappé par cette réalisation que lui fait croire que la seule pensée du sujet est le désespoir et la dévastation qui l’entourent.

Source: www.banksy.co.uk
Source: www.banksy.co.uk

Une autre œuvre présentée dans streetartnews a été créée dans le style caractéristique de l’artiste, avec des contours noirs très marqués, au pochoir. Elle montre des silhouettes d’enfants dans un parc d'attractions qui tournent autour de tours de garde semblables à celles que l’on trouve le long de la barrière de Cisjordanie, qui une fois terminée, atteindra près de 700 kilomètres.

Source: www.banksy.co.uk
Source: www.banksy.co.uk

L’artiste a aussi présenté ses propres interprétations de la situation à laquelle les habitants de Gaza font face :

«Gaza est souvent décrite comme "la plus grande prison du monde à ciel ouvert" parce que personne ne peut entrer ou sortir. Mais cela semble un peu injuste pour les prisons qui n’ont pas de coupures d’eau et d’électricité intempestive presque tous les jours», a déclaré l’artiste.

Sur autre tableau, un grand chat blanc joue avec une boule métallique dans un champ de décombres et de débris. L’artiste critique ces images de félins qui pullulent sur internet et qui attirent bien plus l’attention des médias que les problèmes plus graves qu’ils pourraient traiter.

Source: www.banksy.co.uk
Source: www.banksy.co.uk

Le street artiste a expliqué dans un autre graffiti la réaction d’un habitant à son travail :

«Un habitant s’est approché de moi et m’a dit : "S’il te plaît, qu’est-ce que cela signifie?" J’ai expliqué que je voulais souligner la destruction à Gaza en postant des photos sur mon site mais que sur Internet les gens ne regardent que des images de chatons».

Ailleurs, Banksy a offert un conseil à un mur de béton : « Si nous ne faisons pas attention au conflit entre les puissants et les faibles, nous sommes aux côtés des puissants, nous ne sommes pas neutres».

Source: www.banksy.co.uk
Source: www.banksy.co.uk

Enfin, l’artiste de rue fournit une déclaration poignante dans une vidéo où il invite les spectateurs à «découvrir une nouvelle destination» cette année, en fournissant une promenade petite mais inoubliable à travers Gaza.

Banksy, dont on dit qu’il s’appelle Robin Gunningham, est un artiste de la scène underground de Bristol qui est passé de la rue au sommet du monde de l’art. Son premier film, Exit Through the Gift Shop, a été qualifié du «premier film du monde sur le désastre de l’art de rue», a été diffusé en première au festival du film de Sundance en 2010 et en 2014, Bansky a reçu le prix de la Personne de l’année au Webby Award de 2014.

Le 8 juillet, 2014,  a lancé une opération militaire nommée «Bordure protectrice» dans la Bande de Gaza contrôlée par le Hamas. En sept semaines, plus de 2 200 personnes ont été tuées, dont la majorité étaient des habitants de Gaza. La raison déclarée de l’opération israélienne était de faire cesser les tirs de roquettes visant le territoire israélien Gaza.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales