Syrie : incursion turque dans le nord du pays, Damas fulmine

Un char près de la frontière© Andreï SténineSource: RIA NOVOSTI
Un char près de la frontière

Le gouvernement syrien a appelé l’incursion turque dans le nord du pays un acte «d’agression flagrante» et a prévenu Ankara qu’elle répondrait de ses actes. L’opération turque avait pour objectif officiel de sauvegarder la tombe d’un ancêtre ottoman.

La tombe de Suleyman Shah située en  du nord a exacerbé les tensions entre deux nations déjà peu enclines au dialogue dernièrement. Shah était le grand-père du fondateur de l’Empire ottoman.

Damas indique que la Turquie l’a informée de ses plans vis-à-vis de la tombe sacrée à travers le consulat syrien à Istanbul. La Turquie, cependant, n’a pas attendu que Damas lui donne la permission pour lancer une opération du sauvetage de la tombe dans le but de récupérer les reliques et d’évacuer les 40 soldats turcs affectés à sa protection.

Damas a déploré la violation d’un accord bilatéral conclu en 1921 et averti Ankara qu’elle serait tenue responsable de toutes les répercussions suivant son incursion.

L’opération militaire de sauvetage du monument historique a été menée en coopération avec les Kurdes. Un soldat turc y a laissé sa vie.

La mission a consisté d’environ 100 véhicules militaires dont 39 chars. Le convoi a franchi la frontière syrienne près des territoires contrôlés par les soldats kurdes de l’Unité de protection du peuple (l’UPP). Les Turcs sont passés par la ville de Kobani reprise par l’UPP à  en janvier.

Le Premier ministre turc Ahmet Davutoğlua tenu un briefing de presse dans la capitale turque Ankara lors duquel il a déclaré que 38 soldats avaient été rapatriés sains et saufs en Turquie.

La Syrie a régulièrement mis en cause la Turquie pour sa complicité avec les groupes armés qui ont pris le contrôle de larges territoires au nord et à l’est du pays, le plus puissant d’entre eux étant l’Etat islamique (EI).

Selon le gouvernement syrien, «le fait que l’EI n’a pas attaqué la tombe confirme l’intensité des relations entre le gouvernement turc et l’organisation terroriste» (propos rapportés par Reuters).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales