Moscou s'agace des déclarations du ministre britannique de la Défense (VIDEO)

Suivez RT France surTelegram

Le représentant officiel du ministère russe des Affaires étrangères a signalé que les déclarations de Michael Fallon, ministre britannique de la Défense, évoquant une menace russe pour les pays baltes n'étaient pas conformes à l’éthique diplomatique.

«Les déclarations de monsieur Fallon ne sont, bien sûr, pas conformes à l’éthique diplomatique et sont des caractéristiques intolérables dont il a affûblé la Fédération de Russie. Cela m’a rappelé une intervention du président américain Barack Obama devant l’Assemblée générale [de l’ONU] l’année derrière où il a mentionné la Russie parmi les trois menaces principales pour son pays. Je pense que nous trouverons un moyen de réagir aux déclarations de monsieur le Ministre», a indiqué Alexandr Loukachevytch, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Michael Fallon, ministre britannique de la Défense, a averti que le président russe Vladimir Poutine pouvait chercher à déstabiliser les trois pays baltes que sont la Lettonie, la Lituanie et l’Estonie. Lors d’une interview publiée dans les colonnes du Telegraph et du Times, Michael Fallon a admis que Poutine l’inquiétait, allant jusqu’à dire que le président russe représentait «une menace réelle et actuelle».

Le ministre britannique a exprimé son inquiétude après que le Premier ministre David Cameron a appelé ses alliés européens à menacer à la Russie des sanctions économiques supplémentaires qui pourraient durer pendant «les années à venir» si le Kremlin ne met pas un terme à son intervention en Ukraine. Ces allégations ont été démenties par Moscou.

Michael Fallon a encore dit aux journalistes qu’il avait peur que Poutine cherche à déstabiliser les pays-membres de l’OTAN. Il a dit que la pression pouvait se traduire par des cyber-attaques, la présence de troupes rebelles et le déclenchement de tensions avec les minorités russes dans le pays.

«Ces insurgés soutenus par la Russie dans l’Est de l’Ukraine, ils utilisent des lance-roquettes, des chars russes, de l’artillerie russe. Vous ne pouvez pas acheter cet équipement sur eBay. Ils ne sont pas arrivés d’ailleurs, ils sont arrivés de Russie et nous le savons», a souligné le ministre.

«Nous devons être très fermes et très durs concernant les sanctions et dire à Vladimir Poutine : "Ce que vous faites est inacceptable et cela aura des conséquences économiques et financières pendant de longues années si vous ne cessez pas de vous comporter ainsi"».

«L’OTAN est prête à toute agression de la part de la Russie, quelle que soit la forme qu’elle prenne. L’OTAN s’y prépare», a conclu Michael Fallon.

Les commentaires du ministre de la Défense contredisent ceux qu’a exprimés l’ancien chef de MI6 [le service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni] John Sawers. Ce dernier a déclaré lundi que la croissance de la pression économique et politique sur Vladimir Poutine pourrait amener à un changement de régime politique au Kremlin qui «pourrait être encore pire».

Lors de son intervention devant les étudiants du département des Etudes de guerre, John Sawers a dit que les mesures prises par les gouvernements occidentaux concernant la crise ukrainienne pourraient provoquer Vladimir Poutine et mener à une crise encore plus grave dans la région.

Sawers qui est désormais à la retraite a encore dit que le président russe voulait utiliser la capacité nucléaire de la Russie comme une affirmation de sa force brute. Il a aussi dit que tandis que la Russie s’affirme, l’Occident doit «faire face à la Russie telle qu'elle est, pas à la Russie que nous souhaiterions avoir».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix