Mali : les médiateurs internationaux appellent à la signature d’un accord de paix le 15 mai

Les séparatistes touaregs© Souleymane Ag Anara Source: Reuters
Les séparatistes touaregs

La médiation internationale conduite par l’Algérie a appelé samedi 18 avril toutes les parties au conflit malien à signer un accord de paix le 15 mai prochain à Bamako.

Les représentants de la médiation internationale, l’Algérie en tête, sont réunis à Alger depuis mercredi. On «invite et engage tous les mouvements politico-militaires […] à procéder à la signature de l’accord à l’occasion de la cérémonie qui sera organisée le 15 mai 2015 à Bamako», lit-on dans un communiqué

L’accord prévoit une plus grande autonomie pour les régions du Nord du pays, tout en préservant l’intégrité territoriale de l’Etat, un cessez-le-feu sur l’ensemble du territoire malien ainsi que le désarmement des rebelles.

En mars 2014, le gouvernement du Mali avait entamé des négociations sous médiation algérienne en vue de conclure un accord de paix avec la coalition des groupes séparatistes touaregs. Si le gouvernement malien est depuis quelques temps prêt à parapher un accord, les groupes séparatistes réclament à chaque fois un délai.

La France qui se trouve à l’origine de l’intervention internationale lancée dans le Nord du Mali en 2013 croit que «les menaces de sanctions et les pressions pourraient inciter les récalcitrants à signer l’accord».

Reste que le principal mouvement séparatiste ne s’est pas encore exprimé sur cette question.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales