Nouvelles violences xénophobes en Afrique du sud : le président Jacob Zuma appelle au calme

Violences à JohannesburgSource: Reuters
Violences à Johannesburg

Alors que manifestations et violences à l’encontre des commerçants étrangers font rage depuis deux semaines en Afrique du sud, le président du pays a lancé un appel solennel à la cessation des violences qui ont déjà fait six morts.

Lors d’un discours au Parlement ce jeudi, le président de la République d’Afrique du Sud, Jacob Zuma, a fermement condamné les évènements qui se déroulent dans le pays en les jugeant de «violation» des valeurs de la nation Arc-en-ciel.

«Aucun sentiment de frustration ou de colère ne peut justifier les attaques contre les étrangers et le pillage de leurs magasins. Nous condamnons ces violences avec la plus grande fermeté. Ces attaques sont une violation des valeurs que l'Afrique du Sud porte en elle», a-t-il déclaré avant d’affirmer en même temps que les contrôles aux frontières seront renforcés.

Des violences à caractère xénophobe ont débuté à Durban il y a deux semaines et ont gagné jeudi Johannesburg. Les habitants en colère ont incendié des magasins d’immigrés, faisant six victimes.

Des milliers d’étrangers ont afflué ces dernières années en Afrique du Sud attirés par le niveau de vie et le taux de croissance élevé de ce pays, fuyant les conflits, venant principalement du Zimbabwe, du Mozambique  et de la République démocratique du Congo.

Au moins 4 000 personnes ont participé ce jeudi à un défilé à Pretoria en signe de protestation contre les violences. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales