Moscou : il n’y a pas de solution militaire au conflit au Yémen

Le Kremlin Source: RIA NOVOSTI
Le Kremlin

Au lendemain de l’adoption de la résolution sur le conflit au Yémen par le Conseil de sécurité de l’ONU introduisant un embargo contre les leaders houthis, la Russie se prononce contre l’option militaire choisie par la communauté internationale.

Le service de presse du Kremlin a expliqué dans un communiqué publié mercredi l’abstention de la Russie lors du vote du Conseil de sécurité sur la nouvelle résolution proposée par la Jordanie, les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne.

La Russie estime que le document aurait dû se focaliser sur la cessation immédiate de l’action militaire au Yémen en vue d’une reprise du processus de négociations diplomatiques entre les belligérants.

«A Moscou, tout comme d’ailleurs dans d’autres pays de la région, on est certain qu’il ne peut pas y avoir de solution militaire du conflit au Yémen. La résolution qui a été adoptée ne doit pas être utilisée pour aggraver le conflit. Il est nécessaire de chercher instamment à assurer le règlement pacifique en prenant en compte les intérêts de tous les yéménites», dit le communiqué.

En savoir plus : L’ONU approuve les sanctions contre les chefs de la rébellion houthie au Yémen

La résolution adoptée mardi soir par le Conseil de sécurité de l’ONU ne prend pas en compte les propositions émises par les russes de décréter un appel à tous les participants de mettre immédiatement fin aux hostilités, d’organiser des trêves dans les raids aériens pour garantir l’évacuation des populations civiles et la livraisons d’aides humanitaire, et surtout d’étendre l’embargo sur toutes les parties prenantes au conflit.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales