La plus grande crainte de Netanyahou ? Que l’Iran «honore l’accord nucléaire»

Benyamin Netanyahou© POOL new Source: Reuters
Benyamin Netanyahou

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou s’inquiète de voir Téhéran respecter l’accord sur son programme nucléaire négocié avec le groupe 5+1, indique un rapport se basant sur une importante réunion sur la sécurité d’Israël.

Netanyahou redoute que «les Iraniens se conforment en tout point à l’accord, pour autant qu’un accord soit signé fin juin», a signalé le journal Haaretz en citant deux responsables anonymes qui étaient présents à la réunion sur la sécurité concernant l’accord nucléaire.

La réunion aurait eu lieu après l’annonce que Téhéran et les 5+1 avaient trouvé «des solutions sur les paramètres clés» et le discours de  sur «la compréhension historique» entraînant la levée des sanctions contre l’Iran en échange d’un accord qui empêcherait Téhéran de développer des armes nucléaires.

Le lendemain, le Premier ministre israélien a eu un entretien téléphonique musclé avec Obama et a convoqué ses ministres pour une réunion sur la sécurité afin de «relâcher la pression».

« a déclaré lors de cette réunion qu’il serait impossible de prendre sur le fait les Iraniens en train de tricher parce qu’ils ne violeront pas l’accord», a confié un responsable à Haaretz.

Ce qui inquiète le plus le Premier ministre israélien, c’est la possibilité que l’Iran devienne un pays «normal» qui ne représenterait pas de menace pour la communauté internationale. Netanyahou est allé jusqu'à qualifier l’accord nucléaire de «faute historique» et a demandé que  arrête son «agression» au Moyen-Orient.

«Au lieu de lever les restrictions sur les installations et le programme nucléaire de l’Iran à une date déterminée, un meilleur accord lierait la levée de ces restrictions à la fin de l’agression de l’Iran dans la région, de son terrorisme pesant sur le monde et de ses menaces d’anéantir Israël», a déclaré Benyamin Netanyahou la semaine dernière.

Le 2avril, la Chine, la France, l’Allemagne, l’EU, la Grande-Bretagne, les  ont conclu un accord préliminaire sur le programme nucléaire iranien après huit jours de négociations en Suisse. Un accord complet devrait être conclu le 30 juin au plus tard. Cependant, Téhéran ne signera pas d’accord final avant que les sanctions économiques ne soient levées, a déclaré jeudi le président iranien Hassan Rohani.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales