Gaz : la Russie poursuivra ses livraisons vers l’Europe même si le transit par l’Ukraine prend fin

Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak Source: RIA NOVOSTI
Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak

Après 2019, Gazprom continuera de remplir ses obligations contractuelles même si la Russie renonce à faire transiter son gaz par le territoire ukrainien, comme elle est en droit de le faire, estime le ministre russe de l’énergie Alexandre Novak.

«Il sera difficile de signer un nouveau contrat [avec l’Ukraine]… Mais les livraisons vers  ne seront pas interrompues, […] et tous les contrats seront honorés», a déclaré le ministre russe de l’énergie devant les journalistes.

Il a ajouté que les sanctions occidentales avaient «une motivation politique et aboutiront à des pertes économiques et à la baisse du niveau de sécurité énergétique».

«La  observe les tentatives de l’Europe pour trouver d’autres sources d’énergie tels que le charbon polluant et les énergies renouvelables extrêmement chères pour remplacer le gaz russe», a déclaré Alexander Novak. Il estime en outre que la proposition d’achats de gaz centralisés par l’Europe et l’approbation des contrats de vente par la Commission européenne vont «contre le marché».

Dans ce contexte, la Russie reste attaché à la préservation de l’espace de sécurité énergétique européen et appelle à relancer le dialogue énergétique avec l’Occident, a souligné le ministre russe, en proposant de «dépolitiser au maximum» la coopération énergétique avec l’Union européenne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales