Sergueï Lavrov : Il faut obliger Kiev à respecter les accords de Minsk et arrêter leur sabotage

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov© Sergei Karpukhin Source: Reuters
Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov

Les actions de Kiev sont l’obstacle principal au respect des accords de Minsk et l’Europe commence à l’admettre, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’une conférence de presse conjointe avec son homologue belge.

Moscou estime qu’il n’existe pas d’alternative au respect des accords de  qui prévoient «la résolution des problèmes humanitaires, l’arrêt du blocus économique, la tenue d'élections régionales et l’organisation d’une réforme constitutionnelle», a dit le ministre russe.

Le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, pour sa part, a souligné qu’il faut prendre en compte l’opinion de tous les Ukrainiens pour mener à bien une réforme constitutionnelle appropriée en . Il a aussi déclaré que le Conseil de l'Europe peut «jouer son rôle dans l’échange des prisonniers».

En savoir plus http://francais.rt.com/lemonde/1203-premier-ministre-belge-accuse-racisme

Sergueï Lavrov a salué l'idée d'impliquer davantage le Conseil. «Moscou s’intéresse à la collaboration du Conseil de l’Europe à une enquête transparente et impartiale sur les violations des droits de l’Homme en Ukraine», a dit le ministre russe. Sergueï Lavrov a rappelé que le Comité consultatif international sur l’Ukraine du Conseil de l’Europe a déjà enquêté puis présenté un rapport fin mars sur les événements de Maïdan, rapport qui a indiqué que l’enquête menée par l’Ukraine n’était pas conformes aux normes de transparence de la Convention européenne des .

Les deux ministres ont également évoqué les relations entre la Russie et l’Union Européenne. D’après les dires de M.Lavrov, la Russie et la Belgique ont toutes les deux intérêt à ce que les problèmes dans les relations russo-européennes soient surmontés sur la base du respect mutuel des intérêts nationaux de chacun. Didier Reynders a pour sa part confirmé la volonté européenne de construire de nouvelles relations avec la Russie. «Je veux dire que notre volonté commune tend au dialogue, notamment au sein du Conseil de l’Europe. Nous discutons de problèmes très compliqués à court terme, mais nous voulons continuer ce dialogue dans le cadre du Conseil de l’Europe pour développer les relations entre l’UE et la Russie. Nous sommes prêts à construire de nouvelles relations à moyen et long terme pour surmonter les crises», a déclaré M.Reynders pendant la conférence de presse.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales