Lavrov : La lutte contre le terrorisme doit être effectuée sans deux poids deux mesures (VIDEO)

Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov © Vitali Belooussov Source: RIA NOVOSTI
Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov

Qualifier les terroristes des «bons ou mauvais» ne contribue pas à la lutte effective du terrorisme, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d’une rencontre avec son homologue malgache.

«Nous travaillons en coopération étroite avec les pays africains, y compris à  et au Conseil de sécurité, pour arrêter l’activité terroriste. Nous soutenons les efforts des forces gouvernementales pour stabiliser la situation en Somalie», a déclaré le ministre russe le 6 avril lors de la conférence de presse avec la ministre malgache des Affaires étrangères Béatrice Attalah.

Sergueï Lavrov a rappelé que les livraisons d’armes en Somalie, en dehors de celles à destination de l’armée, étaient interdites. «Nous espérons que cela renforcera les possibilités de lutte antiterroriste», a souligné le ministre russe.

M. Lavrov a confirmé la volonté de la  d’examiner le projet de résolution «consacré à la consolidation des efforts de la communauté internationale pour lutter contre Boko Haram». «Il est important que tout cela se fasse sans deux poids deux mesures. Il ne faut pas qualifier les terroristes et extrémistes de «mauvais» et «moins mauvais», ce qui se passe n’aide pas à lutter contre le mal», a expliqué l’homme politique russe.

En évoquant le conflit au , Sergueï Lavrov a averti que personne ne devait profiter unilatéralement du conflit qui ravage le Yémen. Les consultations demandées par la Russie sur la trêve humanitaire au Yémen doivent se tenir lundi au Conseil de sécurité à l’ONU. Le Conseil de sécurité a dit «prendre une pause» pour examiner la trêve humanitaire dans les frappes aériennes contre le Yémen. Le ministre russe a qualifié cette initiative de «calembour».

M. Lavrov a également déclaré que la Russie ne pourrait pas évacuer seule tous les étrangers du Yémen. Les avions russes ont déjà évacué les russes, ainsi que les ukrainiens, biélorusses, ouzbeks, cubains, égyptiens et des citoyens d’autres pays.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales