L'ex-commandant de Guantanamo traduit devant la justice française

Geoffrey D. Miller (Reuters/Damir Sagolj) Source: Reuters
Geoffrey D. Miller (Reuters/Damir Sagolj)

L'ex-commandant américain du camps de Guantanamo, Geoffrey Miller, est convoqué par la justice française afin des répondre devant elle d’actes de torture perpétrés dans le camp il y une décennie sur plainte de deux anciens détenus français.

Les citoyens français Nizar Sassi et Mourad Benchellali ont déposé une plainte contre l’ancien commandant du camp de  devant un tribunal français.

Le 2 avril, ce tribunal a accepté leur plainte et ordonné l’audition de l’ancien général américain. Cette décision du juge français pourrait créer un précédent et marquer le début de nouvelles plaintes contre d’autres militaires américains ayant servi à Guantanamo.

«La porte est ouverte pour des poursuites contre des crimes internationaux commis à Guantanamo par des responsables civils et militaires. Cette décision ne peut mécaniquement qu’entraîner des demandes d’audition d’autres dirigeants», a commenté William Bourdon, l’avocat des anciens détenus.

Sassi et Benchellali ont été incarcérés à Guantanamo en 2001, après avoir été arrêtés en Afghanistan par les forces américaines. Sassi a été libéré en 2004, Benchellali en 2005, tous les deux ont été ramenés en .

Geoffrey Miller qui fut le commandant du camp de Guantanamo de 2002 à 2004 porte la responsabilité «des  de guerre et des actes tortures», affirme la justice française.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales