François Hollande a rendu hommage aux victimes de l'attentat au musée du Bardo à Tunis (VIDEO)

La marche contre le terrorisme a commencé à Tunis. Le président français est arrivé dans la capitale pour rendre hommage aux victimes de l’attentat du musée de Bardo.

François Hollande a participé à la marche contre le terrorisme à Tunis qui a réuni près de 12000 personnes. Puis il a déposé des fleurs devant une stèle à la mémoire des victimes du musée du Bardo. «Nous devons tous lutter contre le terrorisme. Le terrorisme a voulu frapper un pays, la Tunisie, qui avait engagé le Printemps arabe et qui a eu un parcours exemplaire en matière de démocratie, de pluralisme et de défense des droits des femmes», a déclaré aux journalistes le chef de l'Etat français.

Aux côtés d'autres dignitaires étrangers, il a accompagné le président tunisien Béji Caïd Essebsi sur une centaine de mètres le long de l'enceinte du musée, avant d'y inaugurer une stèle à la mémoire des victimes.

«Nous allons marcher pour la Tunisie et pour les valeurs qu'elle représente dans le monde arabe», a déclaré le président français , à Tulle, où il a voté aujourd'hui pour le second tour des élections départementales.

«Le 11 janvier, il y avait eu une manifestation de solidarité pour la France, pour les valeurs qu'elle porte. Aujourd'hui, nous allons marcher pour la Tunisie et pour les valeurs qu'elle représente dans le monde arabe», a souligné le président français.

«Quatre français ont été tués là-bas. La Tunisie souhaitait la présence de la France et la France souhaitait être à côté de la Tunisie qui, rappelons-le, est à l'origine du Printemps arabe et qui a été, avec des ressortissants d'autres pays,  d'un acte terroriste odieux», a rappelé François Hollande.

Hier, les forces tunisiennes ont tué le chef du principal groupe armé djihadiste tunisien Lokmane Abou Sakhr, accusé d’avoir ordonné l'attaque du 18 mars contre le musée du Bardo, a annoncé dimanche le premier ministre tunisien Habib Essid.

Selon le porte-parole du ministère, les force de l’ordre ont aussi tué neuf autres terroristes appartenant à la brigade Okba Ibn Nafaa.

Le 18 mars, un attentat contre le musée du Bardo à Tunis a fait 21 morts dont trois français. Il a été revendiqué par l’Etat islamique (). 

L’enquête sur l’attentat est toujours en cours. Les autorités tunisiennes ont annoncé l’arrestation de 23 suspects depuis l’attaque, dont celle du chef de la cellule responsable de l’attaque, selon Rafik Chelli, secrétaire d’Etat tunisien chargé des affaires sécuritaires.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales