Yémen : 100 000 $ pour la tête du président en fuite

Source: Google Maps
Source: Google Maps

Les forces rebelles houthies ont proposé une récompense de 100 000 dollars pour la capture ou l'arrestation du président yéménite Abd Rabbou Mansour Hadi.

Plus tôt aujourd'hui, le président a quitté son refuge à Aden alors que les rebelles s’approchent de la ville. Le responsable aurait par la suite quitté le pays vers une destination inconnue.

Les forces hostiles au gouvernement et au président yéménite avait pris le contrôle de la base aérienne d’al-Anad, des sources militaires rapportent. Il s’agit de la base militaire la plus importante du pays à proximité de la ville d’Aden.

Ayant pris le contrôle de la base d’al-Anad, les troupes majeures des rebelles s’approchent ainsi davantage d’Aden, qui a déjà été attaquée par un avion de chasse des Houthis.

En savoir plus : le palais presidentiel attaqué par un avion de chasse

Sur fond des violences qui secouent le pays, le président Abd Rabou Mansour Hadi a demandé au Conseil de sécurité de  d’adopter une résolution autorisant une intervention militaire internationale pour faire face au mouvement des miliciens chiites, Reuters a rapporté mardi.

Les officiers de l’armée présidentielle se sont fermement opposés à une telle intervention. «Nous exprimons notre refus total et complet d'une ingérence extérieure dans les affaires yéménites sous quelque prétexte et sous quelque forme que ce soit», a affirmé le Haut conseil pour la préservation des forces armées et de la sécurité yéménite. Le texte ajoute que les forces armées du pays ainsi que ses citoyens sont prêts à défendre «de toute leurs forces et avec tout leur héroïsme» la souveraineté et l’intégrité territoriale du .

Pendant ce temps, l’Arabie saoudite rassemble du matériel militaire lourd dans les zones frontalières avec le Yémen avec lequel elle partage 1800 km de frontières, redoutant que le conflit entre les forces fidèles au président Abd Rabbou Mansour Hadi et les rebelles chiites houthis déferle sur son territoire.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales