France : menace terroriste «sans précédent», de nouvelles attaques inévitables

France : menace terroriste «sans précédent», de nouvelles attaques inévitables Source: Reuters
Un membre des forces de la police
Suivez RT France surTelegram

Des hauts responsables de sécurité en France disent qu’ils s’attendent à davantage d’attaques djihadistes dans le pays alors que la menace terroriste a «atteint un niveau sans précédent» et a été qualifiée de «permanente».

«Aucun jour ne se passe d’alerte, de découverte d’un réseau qui essaie d’envoyer les personnes en  ou en Irak, ou d’intervention [des forces de l’ordre]», a annoncé à l’AFP un haut fonctionnaire du ministère de la Défense français sous couvert d’anonymat.

Selon la source, il y a maintenant près de 4 000 personnes qui sont «identifiées ou soupçonnées de mauvaises intentions» en France.

Il n’y a pas seulement des amateurs, il y a des personnes  qualifiées, «les professionnels, pas les marginaux», a-t-il ajouté.

Les services de sécurité français sont forcés de «rattraper» les terroristes alors qu’ils «utilisent le meilleur cryptage et les meilleures techniques de dissimulation», a souligné l’officiel.

«Chaque fois que nous essayons de mettre à jour un réseau terroriste, nous voyons qu’ils utilisent sept ou huit cartes SIM, ils en changent constamment. Les plus astucieux ne décrochent jamais leur combiné, ils utilisent des messagers», a-t-il poursuivi.

Selon un autre officiel anonyme de lutte antiterroriste, le plus grand danger est représenté par les combattants de  revenus en France après avoir fait la guerre en Irak et en Syrie.

Ces 200 individus sont particulièrement dangereux parce qu’ils «ont perdu toute inhibition concernant la violence», a-t-il expliqué.

En savoir plus : Manuel Valls : 10 000 Européens pourraient rejoindre l’EI avant la fin de l'année (VIDEO)

Les services de sécurité essayent de les surveiller le plus étroitement possible, mais leurs ressources sont limitées, a fait savoir la source, ajoutant que les terroristes peuvent attendre quelques années avant exécuter leur besogne.

Par exemple, le duo Kouachi qui a frappé début janvier à Paris était connu pour être lié aux réseaux djihadistes en France, mais ils avaient «dormi» pendant quelques années, sortant ainsi temporairement du champ de vision des organes de lutte antiterroriste. Depuis l’attaque de , les services de sécurité français sont en état d’alerte élevé.

Cependant, comme des responsables de sécurité ont fait savoir à l’AFP, il est peu probable que le déploiement de policiers et de militaires aux sièges médiatiques, synagogues et à d’autres endroits sensibles empêchent de nouvelles attaques.

En savoir plus : La France maintient 10 000 militaires dans les rues car le risque terroriste reste élevé

«Le problème ne consiste pas à savoir s’il y aura une nouvelle attaque. Il consiste à savoir quand et où», a déclaré le Premier ministre français Manuel Valls au moment de présenter le nouveau projet de loi sur le renseignement la semaine dernière.

De plus, la crainte existe que plusieurs organisations terroristes différentes se livrent à une compétition en France en enchaînant les attentats.

En savoir plus : Manuel Valls veut répartir les coûts de la lutte contre le terrorisme

«Al-Qaïda a besoin de restaurer son prestige et va essayer de rivaliser avec Daesh par des actions complexes et majeures», a noté l’officiel.

Il a ajouté que les services de sécurité s’inquiétaient au sujet d’un groupe affilié à Al-Qaïda connu sous le nom de Khorassan qui aurait l’intention d’attaquer une grande compagnie aérienne.

Daesh «est en train d’entraîner des commandos et de les envoyer sur notre territoire avec un équipement de haute qualité», a déclaré la source.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix