Sondage : plus de 50% des Ukrainiens en ont marre des politiques du président Porochenko

La Rada suprême d’Ukraine© Alexeï Fourman Source: RIA NOVOSTI
La Rada suprême d’Ukraine

Un sondage mené par un groupe de recherche ukrainien montre le mécontentement du pays à l’égard de ses politiciens. Seulement 8% déclarent que le pays va dans la bonne direction alors que presque deux tiers n’approuvent pas les actions du président.

Les chiffres doivent constituer un signal d’alarme pour le président  et son gouvernement alors que récession économique et instabilité politique submergent l’Ukraine. Un sondage mené du 6 mars au 16 mars par the Research & Branding Group, organisation basée à Kiev, montre comment les Ukrainiens en ont marre des politiques de leur pays.

Le président est au pouvoir depuis plus de neuf mois, mais il semble que sa «lune de miel« est terminée. Seulement un tiers des personnes interrogées estiment qu’il fait du bon travail, alors que presque 60 % déclarent qu’ils ne sont pas satisfaits de la manière dont le milliardaire dirige le pays. Si les élections se tenaient aujourd’hui, seulement moins de 20 % soutiendraient Porochenko, alors que 30 % voteraient contre chaqu’un des candidats en lice ou ne prendraient même pas la peine d’aller voter.

Pourtant, il semble que le président ukrainien s'en tire à bon compte. Le Premier ministre ukrainien nationaliste Arseni Iatseniouk est moins populaire tandis que moins d’un quart des personnes interrogées pensent qu’il fait un bon travail à la tête du gouvernement.

Les médias ukrainiens ont plusieurs fois rapporté que des milliers de troupes russes supportaient les milices antigouvernementales dans l’Est du pays dans leur lutte contre les forces du gouvernement ukrainien. Mais la grande majorité des personnes interrogées pensent que leurs médias et les informations qu’ils diffusent ne sont pas fiables lorsque presque 60 % ne croient pas aux histoires publiées par la presse ukrainienne.

Les statistiques les plus préjudiciables pour le gouvernement ukrainien sont celles qui montrent que 8 % déclarent être satisfaits de la direction prise par leur pays et seulement 5 % déclarent que l’Ukraine est politiquement stable.

Le hryvnia a perdu plus de la moitié de sa valeur en 2015, alors que l'affaiblissement de la monnaie a mené à une inflation massive qui a atteint 272% selon de récentes estimations.

Malgré un prêt de près de 4,7 milliards d’euros accordé par le Fond monétaire international le 13 mars, la première tranche d’un prêt de plus de 16 milliards d’euros financé par l’organisation, la ministre ukrainienne des Finances Natalie Jaresko déclare qu’il n’est pas suffisant et que le pays a besoin de plus d’argent de la part de l’Occident.

«Le financement que nous avons obtenu doit stabiliser le système financier et bancaire, mais il n’est pas suffisant pour relancer et promouvoir sérieusement la croissance», a déclaré la ministre après une rencontre avec le secrétaire du Trésor des , Jack Lew, le 16 mars. «Je cherche plus de soutien», a-t-elle ajouté.

Le sondage a été mené à travers toutes les régions de l’Ukraine, sauf celles de Donetsk et de Lougansk. Au total, 1 501 adultes ont été interrogés, alors que the Research & Branding Group, une société de recherche non gouvernementale a déclaré estimer la marge d'erreur à 3 %. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales