Après la victoire de Netanyahou, l’Iran affirme que tous les partis israéliens sont les agresseurs

Après la victoire de Netanyahou, l’Iran affirme que tous les partis israéliens sont les agresseurs Source: Reuters
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou

Après la victoire surprenante du Likoud, le parti de droite israélien présidé par Benyamin Netanyahou, un porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien a déclaré qu’il n’y avait pas de différence entre les partis politiques israéliens.

«Pour nous, il n’y a pas de différence entre les partis  du régime sioniste. Ce sont tous des agresseurs par nature», a annoncé aux journalistes Marizeh Afkham, porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, lors d’une conférence de presse hebdomadaire à Téhéran, rapporte Mehr News, une agence de presse iranienne semi-officielle.

Le Hamas a lui aussi affirmé qu’il n’y avait pas de différence entre ceux qui avaient remporté les élections, alors que tous refusent de reconnaître les droits du peuple palestinien.

«La résistance palestinienne est forte et capable de laisser sa marque. Les responsables de l’occupation doivent à nouveau repenser leurs positions après l’échec à Gaza», a déclaré le porte-parole du Hamas Sami Abu-Zuhri.

Le négociateur palestinien en chef dans les pourparlers de paix qui ont échoué avec , Saeb Erekat, a annoncé que la victoire de Netanyahou montrait que «sa campagne basée sur les colonies, le racisme, l’apartheid et la négation des droits fondamentaux du peuple palestinien avait porté ses fruits».

La campagne de Netanyahou était principalement centrée sur les questions de sécurité, comme la menace du programme nucléaire iranien ou la question palestinienne, et au départ, elle n’a rallié que peu d’électeurs. Le Premier ministre israélien est même allé jusqu’à prévenir l’administration du président américain Barack Obama qu’elle négociait «un mauvais accord» avec l’Iran sur le programme nucléaire de la République islamique.

En savoir plus : Netanyahou attise les tensions pour faire échouer un accord nucléaire entre les Etats-Unis et l’Iran

L’Union sioniste, le principal parti d’opposition à Netanyahou, avait pour sa part fondé sa campagne sur le manque de logements et le coût de la vie en Israël. Il a même semblé pouvoir l’emporter, du moins au début de la campagne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»