Tunisie : l’attaque terroriste du Bardo a fait 19 morts, dont 17 touristes (PHOTOS, VIDEO)

AFP Photo / Fethi Belaid Source: AFP
AFP Photo / Fethi Belaid

Le Premier ministre tunisien a annoncé la fin de l’opération antiterroriste au musée du Bardo à Tunis et a fait savoir que l’attaque du Bardo avait fait 19 morts, dont 17 touristes. Tous les otages ont été libérés.

Le Premier ministre tunisien Habib Essid a dit que 17 personnes et deux assaillants avaient été abattus dans le musée du Bardo à Tunis. Parmi les victimes figurent un policier, un citoyen tunisien ainsi que des citoyens italiens, anglais, espagnols, allemands et polonais. On dénombre en outre 22 touristes blessés, ainsi que 2 tunisiens. Selon le Premier ministre tunisien, les forces de sécurités sont en train de chercher deux ou trois personnes qui auraient pu aider les assaillants.

D’après le ministère tunisien des Affaires intérieurs, les  étaient armés de kalachnikovs.

L’ensemble du quartier a été encerclé durant l'opération de police. Des ambulances, y compris des ambulances militaires, se trouvaient sur place.

Les forces spéciales de la brigade anti-terroriste (BAT) tunisienne sont intervenues à l’intérieur du parlement.

Une cellule de crise a été mise en place au palais du gouvernement pour suivre la situation  sécuritaire au Bardo minute par minute pendant la durée de la prise d'otages.

D’après le journaliste local Pierre Coronas, de 18 à 20 personnes seraient dans un «état grave» et auraient été transportées à l'hôpital Charles Nicolle de Tunis.

Les touristes venus d’Europe occidentale seraient arrivés au musée en bus depuis leur navire de croisière. Selon des rapports non-confirmés, les assassins les auraient suivis depuis le port.

Des photos des otages ont été diffusées sur Twitter. Elles auraient été prises par des otages.

200 touristes environ se trouvaient dans le musée du Bardo au moment de l'attaque, 160 auraient réussi à s'enfuir.

La parlementaire tunisienne Sayida Ounissi faisiat partie des personnes évacuées. Elle a témoigné sur Twitter d’une énorme panique dans le parlement. Selon elle, des députés, le ministre de la justice, des juges et plusieurs cadres de l'armée étaient sur place.

Toujours d’après la radio Mosaïque FM, deux ou trois militants déguisés en soldats avaient pénétré dans le parlement depuis le musée du Bardo en prenant des otages. 

Le porte-parole du ministre tunisien de l'Intérieur Mohamed Ali Aroui a confirmé que le musée national de Bardo a fait objet de l’attaque terroriste. 

Les réseaux sociaux bruissent de rumeurs selon lesquelles la  avait été alertée hier d’une potentielle attaque.

Cette attaque s’est produite alors que le projet de loi de lutte contre le terrorisme et le blanchiment d'argent doit être présenté en Conseil des ministres dans les prochains jours. Ce projet définit plus précisément le crime terroriste sous tous ses aspects et clarifie les moyens d'investigation et les différentes techniques de lutte antiterroriste.

La situation politique en Tunisie reste instable depuis janvier 2011, lorsque le président démocratiquement élu Zine el-Abidine Ben Ali été contraint à l’exil.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales