Pakistan : double attentat contre des églises chrétiennes, 14 morts et 80 blessés (VIDEO)

Capture d'écran, vidéo RT
Capture d'écran, vidéo RT

Un double attentat a été perpétré contre des églises chrétiennes dans la ville de Lahore à l’est du Pakistan, on signale14 morts et 80 blessés. Un groupement de factions locales talibanes en a déjà revendiqué la responsabilité.

Les explosions se sont succédées. Elles se sont produites au cours de la messe de dimanche dans le principal quartier chrétien de Lahore.

Les deux églises, dont la première est consacrée au culte catholique et l’autre aux fidèles protestants, se trouvent tout près l’une de l’autre. Les auteurs de l'attentat ont déclenché les exposifs  aux portes des deux établissements en même temps.

«J’étais assis non loin d’une boutique située près de l’église au moment où la première explosion a ébranlé la zone. Je me suis précipité vers le site et j'ai vu un garde se débattre avec un homme qui tentait de pénétrer dans l'église, puis l'homme a fait sauter les explosifs qui étaient sur lui. J’ai vu des parties de son corps s'éparpiller dans les airs», a expliqué le témoin Amir Masih à Reuters.

Le garde n'a pas survécu, Masih a ajouté.

«Le nombre de victimes, qui est pour l'instant de 14, peut augmenter à mesure que les opérations de secours suivent leur cours», a déclaré Sajjad Hussain, porte-parole des services de secours.

A la suite des explosions, les habitants auraient lynché deux hommes soupçonnés d’être impliqués. D'après Reuters, le journaliste Riaz Ahmed dit avoir vu deux corps brûlés à une intersection.

Le groupe proche des talibans pakistanais Jamatul Ahrar a revendiqué la responsabilité des explosions meurtrières. Les attentats contre les institutions religieuses dans la ville de Lahore sont devenus fréquents depuis le refus par le gouvernement pakistanais l'année dernière de tenir des pourparlers de paix avec les talibans.

Un attentat suicide contre une église de Peshawar avait déjà tué 80 personnes en 2013.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales