Huit morts et six blessés dans une attaque sur un camp d’entraînement de la police en Jordanie

© Capture d'écran, compte Twitter @HuffingtonPost

Un homme a ouvert le feu dans un centre d’entraînement financé par Washington près de la capitale jordanienne. Huit personnes ont perdu la vie et six autres blessées, ont fait savoir trois sources gouvernementales américaines, citées par Reuters.

Plus tôt dans la journée, l’information sur le meurtre de deux Américains et d’un Sud-Africain dans l’attaque a été rapportée par le porte-parole du gouvernement, Mohammad Momani, ajoutant que deux autres instructeurs américains et quatre jordaniens ont été blessés dans un centre d’entrainement situé à Al-Mowaqqar, à 30 kilomètres à l’Est d’Amman.

Le jordanien s’est livré à la fatidique fusillade lorsque les victimes prenaient leur déjeuner dans un bâtiment du centre d’entraînement. L’établissement a été précédemment utilisé pour former des forces de sécurité irakiennes et palestiniennes.

Les trois instructeurs tués étaient sous contrat avec la police jordanienne, a souligné Momani, cité par l’agence d’information Petra.

L’ambassade américaine en Jordanie a annoncé être en contact avec les autorités du pays, qui ont offert leur soutien complet.

Les Etats-Unis et la Jordanie vont collaborer étroitement pour faire la lumière sur l’incident, a souligné le président Barack Obama. «Nous prenons cela au sérieux et nous allons travailler étroitement avec les Jordaniens pour définir ce qui s’est vraiment passé», a-t-il noté.

L'agresseur était capitaine

Un responsable de sécurité jordanien a expliqué que l’agresseur de la fusillade était co-formateur principal et avait le rang de capitaine.

Quant à l’identité du tireur, elle n’a pas été révélée officiellement. Cependant, il a été identifié comme étant un homme de 29 ans, se nommant Anwar Abu Zaid, par son frère qui a parlé à AP. Ce dernier a expliqué que son frère, qui a une femme et deux enfants, a rejoint les services de police lorsqu’il avait 18 ans, et était mentalement stable et «n’était pas extrémiste du tout».

En début d'après-midi, un responsable de sécurité du pays avait expliqué que le tireur s’était suicidé après la fusillade. Cependant, Mohammad Momani a fait savoir que l’agresseur a été abattu.

Une enquête visant à découvrir les raisons qui sont derrière le crime a été entamée, a également souligné le porte-parole jordanien.

La Jordanie accueille des centaines d’instructeurs américains faisant partie d’un programme militaire visant à développer les défenses du pays arabe, mais aussi pour servir de base pour les chasseurs F16 utilisés dans les frappes sur Daesh en Syrie.

L’accident meurtrier coïncide avec le 10ème anniversaire des attentats suicides des hôtels d’Amman, qui ont tué 60 personnes et blessé des dizaines d’autres.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales