Suède : une femme tuée dans une attaque au couteau pendant un rassemblement politique

- Avec AFP

Suède : une femme tuée dans une attaque au couteau pendant un rassemblement politique© Henrik Montgomery/TT News Agency/AFP
La police et les services de secours sont intervenus après l'attaque au couteau survenue sur l'île de Gotland, en Suède.
Suivez RT France surTelegram

La victime d'une soixantaine d'années est décédée suite à une attaque au couteau en plein jour sur l'île de Gotland, où les principaux responsables politiques du pays sont réunis. Le motif de l'agression pourrait être politique.

La police suédoise a annoncé le 6 juillet qu'une femme d'une soixantaine d'années avait été tuée dans une attaque au couteau en plein jour sur l'île de Gotland, où les principaux responsables politiques du pays sont réunis dans le cadre de la semaine d'Almedalen, un événement annuel.

«Malheureusement, je peux vous annoncer qu'une femme a succombé à ses blessures» , a déclaré Fredrik Persson, chef de la police de Gotland, lors d'une conférence de presse où il a été précisé que l'agression s'est produite peu avant 14H00 (12H00 GMT) à Visby, la seule ville de l'île. Il a annoncé qu'un homme de 33 ans avait été arrêté peu après les faits et qu'il était soupçonné de meurtre.

«Une enquête approfondie est en cours. Il s'agit notamment d'établir le mobile et les antécédents de la personne arrêtée», a poursuivi le chef de la police. Il a ajouté que les enquêteurs se penchaient sur une série de questions «puisque cela s'est produit dans un lieu très public, où il y avait beaucoup de monde dans le centre de Visby en milieu de journée». Sans s'exprimer sur le mobile, Fredrik Persson a admis qu'un motif politique ne pouvait être exclu à ce stade de l'enquête.

La police a indiqué qu'elle ne pensait pas que les événements étaient liés à la semaine d'Almedalen, cet événement annuel qui rassemble l'élite suédoise et l’ensemble des partis politiques, qui y présentent souvent leurs nouvelles orientations et lancent leurs campagnes.

Selon le journal Expressen, le suspect aurait des liens avec le groupe néo-nazi NMR (Mouvement de résistance nordique), ce que la police n'a pas voulu confirmer. Le quotidien affirme que l'auteur de l'agression a écrit plusieurs articles pour le magazine en ligne de ce mouvement, y diffusant entre autres des théories antisémites et négationnistes.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix