Assaut de migrants à Melilla : le Premier ministre espagnol dénonce «les mafias» et leur «trafic»

- Avec AFP

Espagne : des milliers de migrants assiègent la frontière entre le Maroc et Melilla.
Suivez RT France surTelegram

Le Premier ministre Pedro Sanchez a accusé «les mafias qui se livrent au trafic d'êtres humains» d'être les responsables du «violent assaut» à la frontière avec le Maroc à Melilla qui a entraîné la mort de 18 migrants subsahariens la veille.

Le Premier ministre espagnol a jugé le 25 juin que les événements survenus à Melilla le 24 juin, constituait «une attaque contre l'intégrité territoriale» de l'Espagne.

Près de 2 000 migrants africains ont tenté de pénétrer par la force dans cette enclave espagnole située en territoire marocain

«S'il y a un responsable de tout ce qui s'est passé à la frontière, ce sont les mafias qui se livrent au trafic d'êtres humains», a déclaré Pedro Sanchez lors d'une conférence de presse à Madrid qualifiant cela d'«assaut [...] violent et organisé de la part de mafias». Selon un dernier bilan des autorités marocaines, 18 clandestins ont trouvé la mort lors de la tentative d'entrée des migrants dans Melilla.

Celle-ci est, avec la ville voisine de Ceuta, une des deux enclaves espagnoles situées sur la côte nord du Maroc, ce qui fait de leurs frontières les seules frontières terrestres de l'Union européenne sur le continent africain.

Les deux villes font face depuis années à des tentatives d'entrée de la part de milliers de migrants africains qui cherchent à rejoindre Europe.

Le chef du gouvernement espagnol a également souligné que «la gendarmerie marocaine avait travaillé en coordination avec les forces de sécurité [espagnoles] pour repousser cet assaut si violent dont nous avons été témoins».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix