«Nos histoires sont liées» : Zelensky reproche à Israël de ne pas imposer des sanctions à la Russie

- Avec AFP

«Nos histoires sont liées» : Zelensky reproche à Israël de ne pas imposer des sanctions à la Russie© Maya Alleruzzo/AP
Des Israéliens se rassemblent sur un square de Tel-Aviv pour écouter le message du président ukrainien Volodymyr Zelensky adressé à la Knesset, le 20 mars 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans un discours prononcé devant des étudiants, le dirigeant ukrainien a critiqué le choix de l'Etat hébreu de ne pas s'associer aux sanctions prises à l'encontre de Moscou. Il a mis en avant les «relations étroites» unissant l'Ukraine et Israël.

Lors d'une allocution en visioconférence devant des étudiants de l'Université hébraïque de Jérusalem, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a critiqué Israël le 23 juin, lui reprochant de ne pas avoir pris des mesures de sanction envers la Russie. «Imposer des sanctions contre la Russie est une question de valeurs. Beaucoup de pays européens sont à nos côtés contre l'agression russe mais malheureusement nous ne voyons pas Israël se joindre» aux sanctions, a affirmé le président dans un discours en ukrainien traduit en anglais.

«Souvenez-vous à quel point nos histoires sont liées», conjure Zelensky

Le président ukrainien, qui s'exprimait depuis son bureau à Kiev, a déclaré «être reconnaissant au peuple israélien» pour son soutien, précisant cependant aux étudiants que l’Ukraine aurait «voulu recevoir le soutien de votre gouvernement». «Comment ne pas aider les victimes d'une telle agression [russe] ? On me pose souvent la question de savoir comment Israël a aidé, et que peut encore faire Israël, mais je ne sais pas quoi répondre», a encore affirmé le chef de l’Etat ukrainien.

Invité par le Parlement israélien en mars 2022 à s'exprimer devant les élus israéliens de la Knesset en visioconférence, Volodymyr Zelensky avait demandé à Israël de «faire un choix» et de soutenir son pays en lui fournissant de l'armement, voire son système de défense antimissiles «Dôme de fer», utilisé par l’Etat hébreu face aux tirs de roquettes depuis la bande de Gaza. 

Israël a adopté une position prudente après le déclenchement de l'offensive russe en Ukraine, faisant valoir des liens privilégiés avec les deux pays, malgré un épisode de tensions diplomatiques avec Moscou après des propos du ministre des Affaires étrangères russe Sergueї Lavrov à propos des origine juives supposées d'Adolf Hitler. Par ailleurs, Israël compte plus d'un million de citoyens originaires de l'ex-Union soviétique.

Souvenez-vous à quel point nos histoires sont liées

Volodymyr Zelensky a aussi tenté de jouer la carte des liens historiques entre Israël et l'Ukraine, affirmant que la maison d'enfance de l'ex-Première ministre israélienne Golda Meir se situait à «cinq minutes» des bureaux de la présidence ukrainienne. «S’il vous plaît, souvenez-vous à quel point nos histoires sont liées, à quel point nos relations sont étroites», a-t-il encore lancé, disant ne pas saisir les causes d’une «mauvaise communication» et d’une «incompréhension» avec le gouvernement israélien.

Depuis le début, le 24 février, de l'offensive militaire russe en Ukraine, plus de 30 000 Ukrainiens ont fui en Israël, selon des chiffres officiels. Certains bénéficient de la «loi du Retour», qui offre aux juifs, enfants ou petits-enfants de juifs le droit d'obtenir la citoyenneté israélienne. Par ailleurs, le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé à l'AFP la réouverture ces derniers jours de son ambassade à Kiev, fermée pour des raisons de sécurité au début du conflit.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix