Stockholm : une perceuse qui tombe sur un toit fait croire à une explosion

Source: Reuters

La police suédoise a déclaré que le bruit qui a retenti le 6 novembre dans le centre de Sotckholm, laissant croire à une explosion, était dû à l’échec d’un résident de fixer une tringle à rideau sur sa fenêtre avec sa perceuse.

Selon les révélations de la police, le 6 novembre à 11h40 (locales), de nombreux témoins l’ont appelée pour indiquer qu’ils avaient entendu une «forte» explosion dans le centre de la capitale suédoise, dans la rue calme Brännkyrkagatan. Certains témoins ont affirmé avoir vu un homme à une fenêtre, torse nu, avec dans la main quelque chose qui ressemblait à un pistolet.

Peu après ces appels, plusieurs patrouilles et des ambulances ont été envoyées sur les lieux de l’attentat présumé et le périmètre situé autour de l’immeuble en question, bouclé. Les forces de sécurité ont, elles aussi, vu un homme torse nu appuyé au bord d’une fenêtre et qui essayait de recoller la vitre avec une bande adhésive. Les policiers ont pensé que le malfaiteur présumé cachait quelque chose ou quelqu’un chez lui, peut-être des otages, et ils se sont préparés à donner l’assaut quand il s’est avéré que l’homme ne présentait aucune menace.

En réalité, l’homme soupçonné quelques instants d’être un terroriste, n’était rien d’autre qu’un bricoleur maladroit. Cet individu voulait simplement installer des rideaux dans une pièce. Après avoir pris appui sur le bord de la fenêtre, perceuse à la main pour fixer la tringle à rideaux, il a malencontreusement perdu l’équilibre. Sous le coup de la surprise, il a lâché son instrument qui a est passé à travers la fenêtre fermée, avant de s’écraser sur le toit d’un immeuble voisin.

Compte tenu de la météo peu clémente, il s’est dit qu’il lui fallait recoller les différentes parties de la vitre de sa fenêtre en attendant de la changer et c’est à ce moment que les policiers sont arrivés.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales